La plupart des loueurs de voitures optent outre l’assurance obligatoire, pour l’assurance au tiers, l’assurance liée au vol ainsi que l’assurance tous risques. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance idéale pour protéger votre voiture de location. Les astuces pour réduire le montant exorbitant de la franchise.

Assurance obligatoire pour voiture de location

Il est stipulé selon la loi article L211-1 du Code des assurances qu’il est interdit de rouler dans une voiture de location sans avoir en sa possession une assurance automobile. L’assurance « au tiers », en responsabilité civile est obligée. C’est-à-dire pour tous dommages et/ou blessures qui pourraient être occasionnés par la faute du conducteur.

Le coût certain de l’assurance obligatoire en responsabilité civile est inséré automatiquement par le propriétaire du véhicule dans le tarif de base qu’il vous soumet. La vignette d’assurance présente sur votre pare-brise ou l’attestation d’assurance offre en cas de contrôles effectués par les forces de l’ordre, la preuve que vous respectez les obligations en termes d’assurance durant la location.

L’assurance est inscrite au nom du loueur professionnel. Toutefois, les conducteurs de véhicules en location avec (LOA) option d’achat ou (LLD) location longue durée souscrivent une assurance en leur propre nom.

Par ailleurs, il existe d’autres garanties facultatives, car l’assurance obligatoire rend notamment le locataire du véhicule vulnérable. Sauf si l’accident est généré par un autre conducteur, les dégâts suscités à votre égard ou à celui du véhicule vous sont tout à fait redevables. Entre autres, il existe des garanties facultatives liées aux voitures pour la protection location voiture. Suivez ce lien pour plus d’informations : assurance franchise location voiture.

Garanties facultatives pour voitures de location

En effet, il y a plusieurs contrats de location, qui en plus de l’assurance obligatoire, intègrent le plus souvent d’office certaines protections location voiture supplémentaire pour le locataire de l’auto.

Cette assurance location voiture varie toutefois en fonction de la valeur de la voiture louée. En général très haute. Le locataire peut être chargé de payer tout ou partie des dégâts en cas de sinistre. Pour pallier cet inconvénient, le client peut souscrire une garantie dommages appelée CDW qui est complémentaire et facultative. Ce qui ramènera à un niveau moins onéreux le montant de la franchise.

En outre, des garanties dites « Super CDW » peuvent enlever totalement toute franchise. L’assurance prendra alors en charge les dégâts occasionnés au véhicule au premier paiement. Ces garanties sont toutefois peu fréquentes et assez chères.

L’assurance aux tiers

Il existe des garanties facultatives destinées aux conducteurs et les occupants du véhicule de location. Entre autres, le locataire peut outre les dégâts qui peuvent arriver au véhicule, se protéger lui-même ainsi que ses proches des éventuelles blessures ou dommages corporels.

La garantie PAI, permet par exemple, le versement d’une indemnisation forfaitaire pour tous dommages corporels subis par le conducteur ou ses passagers. Elle est semblable à l’ICC ou garantie individuelle circulation du conducteur (d’un véhicule personnel d’un automobiliste) dans son principe de fonctionnement.

La formule améliorée « SPAI » ou « Super PAI » concerne les dommages matériels encourus par le conducteur. Les bagages ou autres effets personnels. Cette garantie assure une indemnisation dans certains cas particuliers, comme l’incendie, le vol (en cas d’effraction du véhicule), l’accident, les catastrophes naturelles. Diverses appellations qui peuvent varier d’un loueur à l’autre. Certains professionnels traitent par exemple, le risque de vol avec des garanties entièrement à part, comme la TW ou la TP.

Il est important de bien lire les termes du contrat afin comprendre plus précisément la proportion des garanties auxquelles vous aurez droit. Demandez aussi des informations sur l’assurance franchise location voiture, des garanties peuvent vous intéresser.

Exclusions dans les garanties

Il est bien évident qu’en termes d’assurance, il existe des motifs d’exclusion. Dans l’assurance d’un véhicule de location, le plus courant cas d’exclusion, mis à part la fausse déclaration, c’est la conduite par une personne non autorisée de l’auto louée. Car seul, le conducteur inscrit dans le contrat de location, peut valablement conduire le véhicule en question.

Il existe par ailleurs, des limitations géographiques liées à l’utilisation de la voiture. En effet, l’absence totale d’indemnisation est encourue pour toute circulation de la voiture louée dans un pays non autorisé. L’assurance location voiture a l’étranger est stipulée dans d’autres contrats. En d’autres cas, il existe d’autres clauses sanctionnant à la fois : une erreur liée à la maîtrise de l’automobile, un défaut d’approvisionnement en carburant, les transports illicites de marchandises considérées dangereuses ou encore, le vandalisme : un dommage produit volontairement. Il importe d’effectuer, en cas de vol, un dépôt de plainte selon les délais stipulés dans le contrat.

Enfin, en cas de vol, il faudra effectuer un dépôt de plainte selon les délais stipulés dans les termes du contrat, sachant qu’il n’y aura lieu à aucune indemnisation, pour tout vol accomplis par un membre de la famille.

Enfin, étant donné que le cumul des différentes garanties facultatives liées à un contrat de location peut augmenter considérablement le coût de revient du véhicule au quotidien. Il est à conseiller de vérifier si l’existence d’un autre contrat d’assurance vous fait déjà profiter des mêmes garanties avant toute signature de contrat. Par exemple, d’une assurance voyage. N’oubliez pas non plus votre assurance carte bancaire.