Nombreuses sont les personnes atteintes de problème d’audition. De plus, contrairement aux idées reçues, cette déficience auditive ne concerne pas que les seniors. Selon de récentes études, il s’avère que 32 millions de jeunes sont atteints de problème d’audition. Même si cette maladie concerne beaucoup de personnes, les appareils auditifs restent peu utilisés. Et pourtant, ils ne cessent d’être perfectionnés. De plus, aujourd’hui, il existe toute une gamme, ce qui fait qu’il y en a pour tous les goûts. Mais comment bien choisir son appareil auditif ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Dans cet article, on fait le point.

Les troubles auditifs

Un grand handicap pour les individus qui en souffrent, les troubles auditifs sont souvent négligés. En effet, la plupart des personnes qui ont ce problème ont parfois tendance à le minimiser. Et pourtant, il s’agit d’une trouble à prendre au sérieux. Parmi les nombreux traitements proposés par les médecins, l’utilisation d’un appareil auditif s’avère être la plus intéressante. Il s’agit d’un petit appareil équipé d’un micro pour capter les sons et ainsi les transmettre directement à l’intérieur de l’oreille. Certes, cette technologie semble simpliste et banale. Et pourtant, il ne cesse de prouver son efficacité. Il faut noter que ces petits gadgets sont classés sous trois grandes catégories :

– les contours d’oreilles : ils se placent derrière les oreilles et peuvent être utilisés en cas de perte auditive. Ils sont efficaces pour tous les niveaux de trouble auditif.

– Les appareils à conduction osseuse : assez gadgets, ces appareils sont montés sur les lunettes. Différente des appareils auditifs classiques, sa prothèse se trouve dans les branches. Ses vibrations sont donc véhiculées par les os du crâne au tympan. Il faut savoir que ces appareils sont destinés aux individus qui souffrent de surdité mixte. Ils sont aussi conseillés pour les personnes souffrant de malformations de l’oreille.

– Les intra-auriculaires : épousant la forme de l’oreille, ils se glissent directement à l’intérieur. Ils sont assez discrets. Par contre, les appareils intra-auriculaires ne conviennent pas forcément à tout le monde. Ils ne s’adaptent pas aux personnes ayant un conduit auditif étroit ou un niveau de perte élevé.

Vous pouvez acheter ces différents appareils dans les pharmacies ou les boutiques spécialisés comme audilo.

Les critères importants pour bien choisir son appareil auditif

Bien entendu, le choix de l’appareil auditif se fera sous les conseils d’un médecin ou d’un audioprothésiste. En effet, le matériel utilisé dépendra de plusieurs critères comme le niveau et la nature de la perte auditive. Concernant le confort, cela dépendra de l’anatomie de votre oreille. C’est d’ailleurs pour cela que les appareils intra-auriculaires sont conçus sur mesure. Il faut comprendre que le critère le plus important est votre mode de vie. En effet, il faut absolument prendre en compte vos besoins, l’environnement où vous travaillez, etc. De ce fait, si vous avez besoin de plus de sensibilité, il vous est possible d’opter pour les appareils équipés de plusieurs micros. Ainsi, vous pourrez tenir une conversation, même dans des endroits bruyants. Il faut également savoir qu’il existe des appareils spécialement conçus pour différents environnements tels qu’un restaurant, une voiture ou encore une salle de réunion. Il y a aussi ceux qui permettent d’entendre une conversation téléphonique sans avoir besoin de mettre l’appel en main libre.

Quelques conseils de plus

Avant l’utilisation d’un appareil auditif, assurez-vous de demander conseil à un audioprothésiste. En effet, les avis de ce professionnel sont importants. Il pourra vous aider pour la sélection de votre appareil. Généralement, le spécialiste procède en vous interrogeant sur votre mode de vie. Ensuite, il vous fera passer différents tests. C’est seulement après ces procédures qu’il vous conseillera sur l’appareil adapté à votre situation.