L’isolation des tuyaux d’eau chaude – ou calorifugeage – est un des chantiers de rénovation énergétique les plus simples à effectuer. Il a tout de même un coût, mais ce dernier peut être couvert de différentes manières.

Rentabilisez vos travaux grâce aux économies réalisées

L’intérêt d’isoler ses tuyaux d’eau chaude est de moins solliciter sa chaudière. En effet, calorifuger sa tuyauterie permet d’en limiter fortement les déperditions de chaleur. Sans cela, l’eau chaude, en reliant la chaudière à son robinet de sortie, peut facilement perdre une dizaine de degré, notamment dans les immeubles et les grandes habitations, dans lesquels elle doit parcourir des dizaines de mètres. Si l’eau sort insuffisamment chaude d’un robinet de salle de bain, de cuisine, ou d’un chauffage, le consommateur est forcé de faire fonctionner davantage la chaudière, et donc d’alourdir ses factures énergétiques. D’importantes économies d’énergie sont pourtant possibles grâce à une isolation de bonne qualité. Elles peuvent en effet représenter 10 % de votre consommation d’énergie annuelle, soit plus de 100 euros par an. Cette somme économisée, quant à elle, pourra rentabiliser en quelques années le coût des travaux de calorifugeage entrepris, surtout si vous bénéficiez de la prime énergie.

Faites appel à un expert agréé

Pour générer de vraies économies, vos tuyaux doivent impérativement être calorifugés par un professionnel de la rénovation énergétique, car isoler une tuyauterie, comme tout chantier d’isolation thermique, demande certaines précautions et de l’expérience. On isole un tuyau en l’entourant d’une gaine isolante. Celle-ci peut être faite de laine de verre, de mousse phénolique, de liège, de ouate de cellulose, et chacun de ces matériaux a ses spécificités. Un professionnel doit reconnaître les ponts thermiques de votre tuyauterie, c’est-à-dire les zones où la chaleur fuite plus facilement et où l’isolation doit être renforcée. Au besoin, il pourra également isoler une citerne ou un réservoir. Dans tous les cas, il est déconseillé de réaliser les travaux soi-même car si les bonnes précautions ne sont pas prises, votre isolation thermique pourrait fortement perdre en efficacité et voir sa durée de vie raccourcie. Bien effectuée, l’isolation de vos tuyaux les protégera de l’humidité, donc de la formation de condensation ou de moisissures. Durant l’hiver, ils seront également à l’abri du gel, et donc de la casse.

Effectuer vos travaux gratuitement

Outre sa pose rapide et les importantes économies d’énergie qu’elle permet, l’isolation des tuyaux d’eau chaude a le grand avantage d’être financée par l’État, et de pouvoir être effectuée gratuitement dans certains cas. En effet, dans le cadre de la loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte, l’État s’engage à réduire de 20 % sa consommation énergétique et sa production de gaz à effet de serre d’ici à 2020. Il verse pour cela diverses subventions financières, prioritairement accordées aux foyers les plus modestes, pour les encourager à entreprendre des travaux de rénovation thermique dans leur logement. Le calorifugeage est concerné par ces aides. Ainsi, si votre immeuble est vieux de plus de deux ans et qu’il dispose d’un système de chauffage de l’eau commun, alors vous êtes éligible à la prime énergie et à des travaux gratuits. Vous pouvez contacter votre propriétaire ou le syndic de copropriété pour que les démarches nécessaires soient entreprises. Notez que les aides ne sont accordées que si vous faites appel à un professionnel agréé par l’État. Si vous n’êtes pas éligible à la gratuité, vous pourrez peut-être recevoir des subventions secondaires, comme un prêt à taux zéro, un crédit d’impôt ou une subvention de l’Agence Nationale pour l’Habitat, qui pourront financer plus que la moitié de vos travaux d’isolation.