Il est important d’être réglementé pour rendre la sécurité meilleure lors du choix des brokers forex. Pour plus de clarté, cet article vous fournit quelques informations sur la régulation des brokers. Comment fonctionne maintenant celle-ci ?

Une petite piqûre de rappel sur la régulation des brokers

La régulation des brokers fait partie de quelques trucs indispensables, surtout à l’heure actuelle avec le manque de dépôts à Chypre. Ce manque s’est produit dernièrement dans les îles de la Méditerranée. En plus d’affecter les déposants, elle a également provoqué la panique parmi les commerçants ayant des comptes de courtage, y compris une partie de l’argent des clients dans des établissements bancaires à Chypre.

Les régulations des courtiers forex et réglementations constituent des facteurs primordiaux auxquels les gens experts en transactions financières doivent prêter beaucoup d’attention s’ils souhaitent déposer des fonds auprès d’un courtier, cela s’applique aux courtiers forex, mais également aux courtiers de choix binaires.

Pour avoir plus d’infos, consultez le site comme classement générique des broker forex ecole-forex.fr

Pourquoi des brokers régulés ?

Comme dans tous les commerces, l’établissement de normes est quasiment indispensable pour parvenir à une excellente harmonie. En particulier, la réglementation du trading de choix binaires a pour but de suivre les standards de tous les acteurs, afin d’établir l’ordre sur le commerce. Par conséquent, les régulateurs ont établi des normes que les courtiers doivent respecter. Et si ces conditions sont remplies,  ils seront autorisés à opérer légalement sur le marché. Toutes les entreprises de services financiers ne sont pas réglementées, mais celles qui sont réglementés ne peuvent seulement pas tromper les commerçants par les réglementations qu’ils appliquent.

Par-dessus tout, la sécurisation de l’argent des investisseurs est l’une des différentes tâches de ces courtiers. Tous les traders forex en ligne réglementés doit respecter le principe de séparation des comptes, servant à séparer les créances clients des comptes d’exploitation de l’entreprise. De cette façon, quel que soit l’état financier du broker, les argents des investisseurs sont toujours envisageables. En outre, un principe d’indemnisation serait  aussi tenu d’être appliqué, donnant aux commerçants la garantie d’une indemnisation en cas de faillite.

Régulation des brokers : comment ça fonctionne ?

 Tous les régulateurs ne sont pas également actifs ou stricts. Parmi les organismes les plus stricts, vous allez découvrir le CFTC, NFA ou la FSA. Pour expliquer, celle-ci stipule que les fonds doivent être séparés des clients de détail pour protéger les investisseurs si une faillite d’un courtier s’est produite.

La NFA fixe les techniques dédiées à multiplier les pertes et profits afin d’empêcher que les investisseurs négligents ne gâchent pas totalement leur capital lors de petits mouvements sur le commerce. En tant que tel, un investisseur ne bénéficiera pas des protections identiques avec un Broker forex réglementé grâce à la FSA qu’avec un broker forex réglementé grâce au CySEC.

 Par conséquent, vous êtes obligé de rester vigilant et prendre connaissance des règles du broker (l’accord que le courtier veut que vous signiez et directement sur le Web de cet organisme de régulation concerné).

En cas de doute, il est fortement conseillé d’entrer en contact avec la FSA ou l’AMF. Mieux vaut être bien informé en amont qu’après un litige possible ou bien encore, avant de déployer un compte.

Toutefois, jusqu’à présent, tout paraît logique. En général, on préfère recourir à un broker agrée dans votre région, ou en France ou un courtier ayant leur domicile juridique à Londres ou à New York (les 2 plus grands centres financiers dans le globe) au lieu d’un trader le forex basé à Malte ou à Chypre. Le commerce des changes constitue un marché OTC et non réglementé. De cette façon, il est très primordial de faire appel à une entreprise supervisée par un organisme auquel vous pouvez contacter pour obtenir de l’aide.