Également  appelé « intérim management », le management de transition a vu le jour aux Pays-Bas dans les années 70. Avez-vous besoin de gérer la transformation de votre entreprise en un clin d’œil ? Qu’il s’agisse de remplacements ou de gestion de projet, lorsqu’il n’y a pas de ressources internes, il est parfois plus efficace de rechercher des ressources externes à temps. Lorsqu’il s’agit de résoudre un problème spécifique, le recrutement de talents externes est nécessaire. Ce système vous permet d’embaucher des professionnels expérimentés pour vous apporter des solutions adaptées et spécifiques dans un court laps de temps. Afin de relever le challenge et connaître le succès, ce type de gestion est devenu la solution la plus populaire sur le marché du travail. Mais comment fonctionne-t-il donc ?

Le management de transition : de quoi s’agit-il exactement ?

Ce système consiste à contacter un gestionnaire qui se spécialise dans des domaines spécifiques pour faire face à des problèmes internes ponctuels et/ou sans précédent. Le rôle du manager de transition est de mettre en œuvre des changements qui vise à améliorer la performance et la compétitivité de l’entreprise. Lors de l’exécution de tâches, il assume le poste d’un dirigeant ou de responsable des opérations (personnel technique et/ou d’encadrement) de la structure. Ce poste temporaire est fait pour les cadres supérieurs expérimentés, c’est-à-dire, ceux qui se sont habitués à occuper un poste managérial durant de nombreuses années.

Toutefois, ce sont des personnes âgées qui veulent encore « nager » dans leur vie professionnelle et qui veulent achever la tâche dans les entreprises. Ils ont généralement le statut suivant : freelances, employés en portage salarial et salariés temporaire. En tant qu’indépendants, ils peuvent émettre des factures pour leurs services sous forme d’honoraires. À l’instar des exécuteurs temporaires, le management de transition a une logique de changement. Dans le même temps, l’exécuteur temporaire permet aux cadres de trouver des emplois permanents lorsqu’ils recherchent un emploi. Si vous êtes en quête des prestations de ces types de managers, vous pouvez trouver des talents directement sur des sites en ligne, tel que mcg managers.

Durée d’intervention, qualités requises : comment ça marche ?

Pour s’engager dans des tâches stratégiques et complexes confiées par l’entreprise, un manager de transition intervient à temps partiel ou à temps plein. Généralement, l’intervention dure de 3 à 20 mois. Cet expert n’a pas l’intention de rester dans l’entreprise, contrairement aux intérimaires, les intérimaires peuvent être embauchés en CDI après la fin des travaux temporaires. Par conséquent, la gestion temporaire garantit l’indépendance de la prise de décision du dirigeant de l’entreprise. Concernant les qualités requises, un manager de transition doit :

  • Disposer d’une grande disponibilité
  • Avoir une richesse de connaissances professionnelles
  • Être flexible et avec une grande mobilité géographique
  • Être dynamique et efficace
  • Avoir une forte adaptabilité
  • Avoir de bonnes compétences interpersonnelles
  • Avoir de la diplomatie
  • Au moins bilingue
  • Disposer d’une compétence sérieuse dans son domaine

Exécution des missions d’un manager de transition : comment ça fonctionne ?

Le responsable du management de transition intervient dans les délais à la demande de l’entreprise afin de mener un projet d’envergure. Ainsi, c’est à lui de s’occuper des prises de décision et en assumera la responsabilité. Les managers intérimaires ne sont pas tenus à faire carrière dans l’entreprise et peuvent remettre en question l’organisation actuelle qui n’est pas adaptée au parcours de l’entreprise. En revanche, malgré le fait que cet expert ne soit pas un employé de la société utilisatrice, il sera affiché dans l’organigramme de l’entreprise. Son objectif principal est d’exécuter les missions qui lui sont attribuées.

Comment fonctionne la mission type d’un manager de transition ?

Pour accomplir sa mission, tout manager de transition doit appréhender quelques étapes de base. Pour commencer, l’entreprise doit d’abord bien déterminer son besoin en fournissant à ce professionnel un cadre, un délai d’exécution et un domaine de compétences requis pour un secteur d’activité spécifique. Puis, l’entreprise doit sélectionner le partenaire adapté qui va collaborer avec eux afin de mener à bien le projet. Elle doit veiller à ce que celui-ci soit une personne expérimentée qui connaît parfaitement le secteur. Pour ce faire, l’entreprise peut passer par une société de transition pour effectuer une sélection de dossiers.

Ensuite, il faut effectuer les procédures légales : rédigez et signez les contrats. Une fois que l’affaire soit conclue, le cadre expert sera invité à entrer dans la structure. À  partir de cette étape, votre manager est confirmé et il peut commencer la tâche. C’est à lui, par la suite, d’effectuer le diagnostic interne et externe en fonction de la situation pour s’assurer que le projet avance dans la bonne voie. Il dirige le projet, exécute et surveille les mesures prises. Avant de clôturer le projet, le gestionnaire intérimaire doit évaluer les résultats du plan d’action pour mesurer son efficacité. Bref, il s’agit d’une coopération de confiance en espérant que les solutions apporteront des effets positifs sur la durabilité de la structure et le développement d’une bonne stratégie.