Essentiel pour la préparation de la terre du jardin avant de réaliser des plantations, le motoculteur est un outil employé pour retourner facilement et rapidement la terre sans se fatiguer. De nos jours, certaines personnes optent pour cet outil au lieu d’utiliser de la binette ou de la bêche. Mais pour avoir un matériel robuste, il faut prendre en compte certains critères de choix.

À quoi sert un motoculteur ?

Le motoculteur sert à assurer la préparation de la terre avant de faire diverses plantations que ce soit des légumes au potager ou de la pelouse. En un seul passage, cet outil permet de faire le binage et le sarclage des plantes cultivées au jardin. En effet, les fonctions de cet appareil ont pour objectif d’éviter l’évaporation de l’eau et aussi d’enlever les mauvaises herbes. Un motoculteur émiette et laboure la terre sans efforts physiques. Pour préparer la terre de parcelle pour des futures plantations ou semi-plantations, utiliser un motoculteur est une solution rapide et efficace. Par le biais d’une charrue, il peut retourner, sans difficulté, la terre, quelle que soit sa profondeur, par l’action d’un soc dans l’objectif de préparer son ensemencement. Techniquement, cet outil est inventé pour labourer la terre ayant une surface comprise entre 500 à 3 000 m2. C’est un matériel performant et possède une autonomie optimale. De plus, il peut travailler la terre avec plus de profondeur par rapport à la motobineuse. Comme c’est un outil motorisé, il est composé d’un certain moteur thermique qui est décliné en 2 ou 4 temps. Sa cylindrée est exprimée en centimètres cubes et sa puissance en chevaux. Il est doté de plusieurs accessoires comme des outils de coupe, de tonte ou aussi une charrue. C’est un engin motorisé qui peut labourer la terre facilement. Mais pour bien réussir vos plantations, il faut considérer certains paramètres, comme la surface à labourer, le type de terre et surtout le budget à allouer. Pour trouver un motoculteur idéal, cliquez ici.

Quelles sont les principales caractéristiques d’un motoculteur ?

Le motoculteur est un appareil qui sert à labourer la terre au jardin. Il possède des caractéristiques intrinsèques variant d’un modèle à l’autre et également selon la surface et le confort de la surface à préparer. Pour choisir le modèle idéal pour votre motoculteur, il faut être vigilant sur ces divers points essentiels, à savoir : la motorisation, la charrue, le guidon, les roues, le contrepoids, le montage de fraises ainsi que le nombre de vitesses. Il est à noter que le motoculteur est presque un appareil professionnel. Il est à privilégier pour les gros travaux de jardinage quelle que soit la surface. Il peut être utilisé pour les travaux intensifs. Effectivement, il est capable de retourner de grands espaces de terre avec plus de profondeur. Pour les personnes qui possèdent un jardin de surface conséquente, l’utilisation de motoculteur est une meilleure alternative. Il est une véritable aubaine pour le dos grâce à sa taille pratique et confortable. Il permet aussi d’avoir un gain de temps considérable pour tous les amateurs ou les professionnels en jardinage. Sur le marché, il existe différents modèles. Seulement, pour avoir le matériel adéquat à un prix compétitif, il faut faire quelques recherches sur Internet dans un site spécialisé pour la vente de matériel agricole.

Choisir le motoculteur selon le nombre des fraises et la puissance du moteur

Les fraises vont déterminer la qualité du travail d’un motoculteur. Techniquement, plus le nombre des fraises est important, plus le travail est performant. En fonction des modèles, le nombre desdits fraises est compris entre 2 à 6. Dans ce cas, en ayant des fraises plus nombreuses, l’appareil est capable de retourner la terre avec une largeur de 80 cm. Concernant la puissance du moteur, ce critère est très important avant de choisir un motoculteur. Si le modèle opté est doté d’une puissante moins faible, il est réservé pour les petits travaux de jardinage. Pour travailler une surface plus grande, il convient de choisir un motoculteur avec une puissance plus élevée avant de faire votre achat. Pour plus de praticité lors de son utilisation, il vaut mieux opter pour le modèle sans fil. Quelle que soit la surface du jardin, il faut considérer le nombre des fraises et la puissance de cet outil.

Choisir le motoculteur selon la charrue

Un motoculteur est doté d’une charrue. Cet accessoire permet de creuser le sillon de la terre à travailler. Sa lame est nommée le soc. En effet, ce soc peut être inclinable, double ou simple. C’est pour cette raison qu’il existe différents types de charrue de motoculteur, à savoir : charrue brabant ou vigneronne, charrue simple. Chaque charrue a sa propre particularité. Par exemple, pour la charrue simple à un soc, elle permet seulement de labourer pour un passage simple. Cette charrue oblige l’utilisateur à remonter à vide au risque de creuser un fossé. Pour la charrue brabant, elle dispose de deux socs permettant de labourer la terre à plein. Autrement dit, le jardinier peut faire les travaux en réalisant deux sillons. Pour trouver un motoculteur robuste et de meilleure qualité, il suffit de consulter le site d’un vendeur agréé pour le matériel en agriculture.