Sans hésitation, les maîtres conduisaient leur animal de compagnie chez un spécialiste à Lyon s’ils venaient à remarquer une blessure ouverte ou encore des problèmes d’intoxication. Cependant, ce ne sont pas les seuls symptômes qui doivent mener à consulter un vétérinaire. Certes, d’autres soucis doivent amener à prendre cette décision. De quoi s’agit-il ?

Une baisse de l’appétit chez son animal

Chez un animal, la maxime consistant à affirmer que tout va lorsque l’appétit va se confirmer. Effectivement, si un compagnon à domicile se met à manger bien moins qu’à son habitude, il est de rigueur d’aller voir un vétérinaire à Lyon de suite. Il est encore plus important de consulter un zootechnicien dans le cas où la perte d’appétit s’étend sur plusieurs jours déjà. Dans certains cas, ce manque serait dû à un bouleversement soudain lié à un déménagement ou encore à la perte de son maître. Parfois, le chien peut être en suralimentation. Dans cette optique, le vétérinaire saura donner des conseils sur les quantités recommandées.

Dans des scénarios plus graves, un chien ou un chat peut par exemple manger moins à cause de certaines pathologies graves à l’instar de la maladie de carré, de la piroplasmose, du parvovirus ou encore d’une intoxication. Ainsi, la consultation est capitale, car l’état de santé de l’animal peut se dégrader d’un instant à l’autre.

Parfois, cette perte d’appétit est aussi suivie d’une diminution ou d’une augmentation de la consommation d’eau. Boire moins ou plus chez les animaux est également un signe précurseur de maladie. En somme, en cas de changement dans son alimentation ou dans sa manière de boire, il est de rigueur de voir un vétérinaire sans attendre. Pour plus d’informations, il est préconisé de se rendre sur www.monrendezvousveto.fr

Des selles et des mictions qui changent

Les urines d’un compagnon à quatre pattes peuvent être bien plus abondantes ou elles le sont moins également dans certaines circonstances. Parfois, la couleur des mictions est aussi susceptible de changer en prenant une teinte plus foncée. Il n’est pas rare de voir un chat ou un chien avoir du mal à uriner ou vocaliser en faisant ses besoins. Ces changements au niveau de la miction peuvent révéler un souci au niveau de la santé de l’animal. Ici encore, une visite à la clinique s’impose afin d’en avoir le cœur net.

Un chien à titre d’exemple est susceptible de souffrir de cystite si ses urines sont empreintes de sang. Il en est de même s’il a du mal à se retenir ou s’il urine trop souvent mais en petites quantités. Parfois, il peut japper de douleurs et dans ces cas, il est fort probable qu’il souffre d’infection urinaire. Voici une maladie qui ne doit pas être prise à la légère. Pourtant, seul le vétérinaire à Lyon peut la diagnostiquer. C’est pourquoi, il est primordial de consulter.

Douleurs et bosses chez un animal

Un de nos fidèles compagnons peut montrer des signes de douleur. Ce qui se traduit par une baisse de l’entrain et une diminution de l’activité. Parfois, il a aussi du mal à se tenir debout ou à marcher. Il peut se lécher excessivement à certains endroits de son corps. Sans plus tarder, il faut aller voir le vétérinaire à Lyon pour qu’il puisse repérer les maux éventuels et les soigner. Parfois, les maîtres ont tendance à ne pas tenir compte de ces signes. Ce qui permet à la maladie de gagner du terrain rapidement. C’est pourquoi, dès qu’un moindre symptôme inquiétant apparaît, il est bon de le remonter de suite au vétérinaire.

Dans certaines circonstances, une bosse qui apparaît subitement sur le corps d’un chat ou d’un chien est aussi un signe de mal-être qui est parfois pris à la légère. Cette gibbosité est parfois douloureuse, mais elle peut également être indolore. Une bosse peut dissimuler un lipome ou carrément être un début de cancer. De ce fait, la consultation est plus qu’urgente, car plus vite le vétérinaire interviendra et plus l’animal aura de chances de guérir. Parfois, ces animaux se cachent ou deviennent agressifs. Ce qui signifie qu’un mal commence à les ronger. Parfois, les vétérinaires peuvent procéder à une consultation rapide. Ainsi, il ne faut pas hésiter à les solliciter en cas de problème de santé chez un animal.

Vaccination et vermifuge

Il est plus que nécessaire de faire vermifuger un animal de compagnie pour éviter l’infestation par les parasites dont les vers ronds ou les vers solitaires. Ces derniers influent négativement sur l’appétit et l’aisance de l’animal. Cependant, les vermifuges ne s’achètent pas n’importe comment. Certes, seul le vétérinaire pourra déterminer le bon produit et la bonne posologie à administrer à un compagnon en tenant compte de son poids et de son état de santé. C’est pourquoi, les traitements contre les parasites intestinaux relèvent de la seule compétence du vétérinaire.

La vaccination est aussi un des soins capitaux chez un animal. Cela permet en effet de le protéger de différentes maladies mortelles allant de la grippe équine au parvovirus chez le chat en passant par la rage du chien. Néanmoins, ici encore, personne ne peut choisir ni acheter un vaccin. Seul le vétérinaire est en droit de vacciner un animal et de remplir son carnet de vaccination par conséquent.