La nutrition animale et la qualité alimentaire de l’humain sont indéniablement liées. En d’autres termes, l’alimentation des animaux est la garantie d’une sécurité alimentaire pour les consommateurs. La nutrition animale doit donc répondre aux besoins des animaux afin que leur production, leur croissance et leur reproduction soient de meilleures qualités. On parle ici des volailles, des porcins et des bovins.

Les besoins nutritifs des animaux en élevage

Parler de la nutrition animale revient à identifier les principaux besoins. En ce sens, ce sont généralement les glucides et les lipides, les protéines animales et les minéraux. En effet, les glucides et les lipides sont des éléments fondamentaux dans l’alimentation notamment dans l’apport d’énergie. Toutefois, trop en consommer pourrait être dangereux pour nos animaux en termes de digestion. Mis à part ces éléments, les protéines sont aussi fondamentales dans l’alimentation vu son apport en énergie. Mais ce n’est pas tout. Selon les observations, ils sont d’une grande aide pour les anticorps. Les minéraux pour bovins, quant à eux, sont des éléments assez diversifiés. On peut identifier par exemple le calcium, le phosphore et d’autres nutriments essentiels avec un apport similaire aux éléments cités précédemment. Ils sont utiles pour le renforcement du système immunitaire.

Il est donc important de connaître les matières premières pour bovins autant que les matières premières pour porcs sans oublier ceux des volailles. L’association et l’équilibre entre ces différents éléments est la meilleure façon d’avoir des animaux de taille et sains par la même occasion. Différents audits élevage sont élaborés pour orienter tout éleveur dans le bon sens. Pour avoir plus d’informations dans ce cadre, cliquez ici.

Les différentes sources d’aliments possibles

Si les éléments d’une bonne nutrition sont connus, tous les animaux ne mangent pas pour autant les mêmes choses. L’alimentation pour volaille ne sera pas du tout la même que pour celle des porcs. Une différence qui se fera sentir aussi selon les besoins de production de l’espèce animale. De ce fait :

– les aliments pour bovins : l’alimentation des ruminants est principalement basée sur des végétaux, autrement dit de fourrage et d’herbes de prairie. Une alimentation qui varie selon l’âge du bovin ou l’espèce de l’animal.

– les aliments pour porcs : ce sont des préparations à base maïs, d’avoine ou de différentes sortes de blé.

– les aliments pour volailles : les aliments pour volailles sont quant à eux basés sur des céréales, soit un mélange de graines concassé. N’écartant pas d’autres produits animaliers comme les poissons, les crustacés ou encore les coquillages.

Une ration élaborée pour une alimentation performante

Pour une alimentation équilibrée, la nourriture du bétail devra être bien élaborée. Être conscient de la variation de l’alimentation selon le type d’animal n’est pas l’unique connaissance requise. Il faut également s’informer sur la variation de la ration alimentaire sur le même critère. La ration des aliments pour bovins et celle destinée à l’élevage porcin ne sera assurément pas la même, un porc étant capable de consommer jusqu’à 1kg de nourriture par jour. L’élaboration de ration est importante pour la simple et bonne raison que ce procédé permet d’obtenir une production performante optimale.

Il existe 5 étapes à suivre pour une ration alimentaire adéquate. Et ce, dans le but d’atteindre l’objectif de production que l’on s’est fixé. Pour commencer, il est indispensable de formuler l’objectif de production, puis identifier les besoins de l’animal. Ensuite, inventorier les aliments disponibles et calculer les apports de la ration de base et les déficits en UF (Unité Fourragère) et MAD (Matière Azotées Digestibles) par rapport à l’objectif fixé. Il faut pareillement savoir calculer le complément à apporter et pour finir, calculer les quantités des aliments bruts à distribuer. Dans tous les cas, la réussite dépend en grande partie du savoir-faire et de la patience de l’éleveur.