Vous désirez faire évoluer votre expérience professionnelle en un titre professionnel ou un diplôme ? Comme son nom l’indique, la validation des acquis de l’expérience (VAE) vous permet de faire valider cette expérience pour recevoir une certification professionnelle. Quelles sont les démarches à faire pour obtenir une VAE ? Dans cet article, découvrez en détail le parcours à suivre pour faire valider vos acquis.

La VAE, de quoi s’agit-il vraiment ?

La validation des acquis de l’expérience ou la VAE est un procédé qui permet à toute personne qui exerce une activité professionnelle effectuée dans une même structure professionnelle d’obtenir un diplôme. Cette procédure est un droit individuel mentionné dans les codes du travail et de l’éducation. Pour ce faire, il faut compléter un dossier dans lequel le candidat mentionne les activités principales qu’il réalise ou a réalisées. La validation de ce dossier est décidée par un jury. Ce dernier examine les compétences et les connaissances acquises par le candidat. Si vous voulez plus d’informations concernant ce sujet, visitez le site forpro-creteil.org.

Quelle que soit votre situation professionnelle, que vous soyez un salarié ou non, que vous ayez exercé des activités sociales ou bénévoles, sachez que vous avez le droit de recevoir un diplôme de qualification professionnelle inscrit au RNCP. Il faut seulement que vous ayez un an d’expérience au minimum. Puis, celle-ci doit correspondre au contenu du diplôme visé.

Les démarches à suivre pour la demande de VAE

La démarche pour faire une VAE se fait individuellement. Si vous êtes un salarié d’une entreprise, sachez que cette dernière ou un organisme-conseil ne peut pas exiger la VAE. Mais, ils peuvent vous soutenir dans la démarche. Comment faire une vae ? Cela passe par trois étapes, dont la recevabilité, l’accompagnement et la validation.

Pour la recevabilité, rendez-vous auprès d’un centre de conseil en VAE de votre région pour obtenir des renseignements. Cela vous permet de recevoir des conseils sur votre projet. Les conseillers peuvent vous aider dans le choix du diplôme possible en fonction de votre expérience. Cette structure peut aussi vous informer sur les possibilités de financement. Le dossier de recevabilité sera à récupérer auprès de l’établissement qui délivre le diplôme visé. Il est conseillé d’envoyer ce dossier au Dispositif académique de Validation des Acquis ou DAVA. Avec la vae DAVA vous serez accompagné par un professionnel qui vous aide à la préparation de votre dossier.

Concernant la constitution de dossier, cette étape doit contenir les justificatifs de vos expériences et des diplômes obtenus. Lorsque vous avez le dossier complet, déposez-le auprès de l’autorité ou de l’organisme qui délivre la certification. Après une analyse de votre dossier effectuée par l’établissement certificateur, vous avez deux mois pour obtenir un retour sur sa recevabilité.

L’étape de validation commence une fois que votre dossier est jugé recevable. Tout dépend maintenant de vos compétences professionnelles et de l’analyse du jury.

Comment le jury valide-t-il l’expérience ?

Après examen de votre dossier de validation, si le jury vérifie que vos expériences sont en adéquation avec vos connaissances et compétences requises par le référentiel de la certification visée, cette dernière est délivrée en entier.

Par contre, si vos expériences ne sont pas en rapport avec les compétences et les aptitudes exigées pour l’obtention du diplôme souhaité, le jury décide de refuser la délivrance du certificat de qualification. Mais, il peut aussi attribuer une validation partielle. Vous aurez alors une partie du titre de qualification. Un entretien poste-jury est souvent indiqué si le candidat a bénéficié d’une prestation d’accompagnement. Il peut aussi aider le candidat qui a reçu une validation partielle de trouver d’autres moyens ou des solutions pour continuer la démarche.