Les salariés d’entreprise ont souvent parfois besoin de suivre une formation appropriée pour être apte dans son travail. Il en est de même pour ceux désirant de devenir caristes. Ce dernier qui a pour fonctions de conduire des engins de chantiers, manipuler des grues et piloter une nacelle. En effet, il existe des centres spécialisés qui proposent une formation CACES Cariste. Après la formation, les stagiaires recevront un permis CACES qui leur permet d’effectuer leur travail dans la norme.

La formation CACES, que s’agit-il au juste ?

Tout d’abord, le CACES constitue un examen d’évaluation des connaissances et des savoir-faire d’un salarié concernant la conduite en sécurité d’engins spécifiques. Plus précisément, dans les métiers du transport, c’est un Certificat d’Aptitudes à la Conduite d’Engins de Sécurité. Il est important de souligner que chaque type d’engin correspond à un CACES particulier : engins de chantiers, grues, élévateurs mobiles, chariots automoteurs de manutention, etc. Pourtant, le CACES peut concerner aussi le domaine du transport routier de marchandises. Il s’agit d’un CACES autorisant l’utilisation d’une grue auxiliaire de chargement et de déchargement d’un véhicule ou la conduite de chariot de manutention utiliser pour le déchargement. La formation CACES cariste a une durée variable suivant le niveau du stagiaire. En plus, ce certificat permet  de prévenir les accidents qui peuvent se créer lors de la conduite d’engins. Son obtention est donc d’une grande importance. D’ailleurs, les centres de formation proposent une large formule de formations CACES aux particuliers et professionnels : R 389 pour les chariots élévateurs, R 372m pour les engins de chantiers et R 390 pour les grues de chargement de véhicules.

Comment se déroule cette formation ?

Afin de pouvoir conduire toutes les différentes familles d’engins, des tests d’évaluation sont obligatoires. Essentiel dans tous les métiers de transport, le CACES est obtenu après passage d’une formation théorique par un organisme formateur certifié CACES. Puis, par une formation pratique avant de passer au test final. Tous les participants doivent respecter cette chronologie pour obtenir le Certificat d’Aptitudes à la Conduite d’Engins de Sécurité. Ainsi donc, pour la formation théorique, les cours changent suivant la famille d’engin concernée. En général, cette formation dure un jour. C’est une formation en groupe se déroulant dans une salle de cours spécialisée. La formation théorique met en relief l’apprentissage des règlementations en rapport avec la conduite d’engin, les règles de préventions, les équipements de protection et la mécanique proprement dite. Le but est de faire connaître les règles relatives à la conduite d’engin sécurisée. Puis, il y a la formation pratique qui suit la théorie en salle. C’est une formation transport d’engin mettant en avant le contact et la manipulation de l’engin. Là encore, différentes règles sont à respecter et plusieurs techniques sont à apprendre.

Le métier d’un cariste

Un cariste est quelqu’un qui déplace des produits ou des matériaux pour le besoin d’une entreprise. Il a donc comme mission de manipuler des objets à l’aide d’un engin spécifique de levage, grues, chariots ou transpalettes. Certes, il peut réaliser son travail manuellement. Mais, dans la majorité des cas, il conduit des engins. C’est pourquoi, la nécessité de posséder un caces cariste. Un certificat qui est délivré à l’issue d’une semaine de formation, comme mentionner plus haut. Un cariste qui doit être capable charger et de décharger des charges de poids importants avec une meilleure manipulation de l’engin adapté aux travaux à effectuer. Outre la formation pour obtenir le CACES, il y a aussi une formation pour devenir cariste. Cette formation ne demande aucun diplôme, il suffit d’avoir un CACES avant. Pour trouver une formation transport logistique adéquate, misez sur des centres agréés.