Pour l’apéro ou à table, dîner romantique ou rencontre amicale, peu importe l’occasion, l’achat de vin doit se faire selon un choix minutieux. Et pourtant, il n’est pas toujours facile de se repérer dans l’univers des vins de France avec les différentes AOC, les millésimes et les autres points à considérer afin de faire un choix judicieux. Un guide en ligne vous permet justement de mieux connaitre les caractéristiques des vins du monde. 

Choisir son vin selon le type, le plat, le millésime et le cépage

À titre de rappel, il existe trois grandes catégories de vins issus de la viticulture : rouge, blanc et rosé. Les vins rouges se caractérisent par un goût plus tannique ou plus léger en fonction de la région qui les produit en France. Les vins blancs se différencient par une concentration sèche, moelleuse ou liquoreuse. Les vins rosés quant à eux restent assez légers et homogènes avec une note de fond plus corsée et travaillée. Après une dégustation de vins rouges, blancs et rosés, vous saurez sûrement lequel vous plait le plus. 

On peut également faire son achat de vin selon le repas choisi comme accompagnement, son millésime et son cépage. En général, un vin rouge se marie bien avec des plats mijotés, des gratins, des viandes rouges et du fromage. Le vin blanc se consomme avec des poissons, des crustacés, des viandes blanches et des divers desserts pâtissiers ou riches en fruits. En raison de sa fraicheur, le vin rosé convient aux entrées et aux apéritifs. 

Le millésime désigne l’année à laquelle un vin en bouteille a été vinifié. Suite aux différents aléas climatiques constatés chaque année, les goûts des vins du monde présentent des différences légères ou importantes selon ce dernier. A priori, un bon millésime se caractérise par un été ensoleillé et une abondance d’humidité en automne et au printemps. Néanmoins peu importe le millésime, il reste idéal de choisir un vin ayant au moins vieilli en 2 à 3 ans. 

Enfin, étant donné que les terroirs français n’accueillent que peu de cépages similaires sur un même sol, les saveurs des vins français se spécifient selon la région. En exemple, les vins dans le bordelais sont tanniques comparés aux vins en Bourgogne et en Alsace qui sont plus légers et secs. Les vins des Sauternes de Bordeaux et du Monbazillac sont généralement liquoreux. 

Suivre les conseils de son caviste et d’une application dédiée aux vins

Si vous hésitez encore de choisir tel ou tel vin de France, vous pouvez tout simplement demander des conseils sur mesure à votre caviste. Il s’y connait en dégustation de vins et sera heureux de pouvoir vous aider à mieux choisir la bonne bouteille selon vos besoins et budgets. Certains cavistes français proposent même une dégustation gratuite ou à prix abordable afin de mieux orienter vos choix. À l’issue de plusieurs essais, il sera bien plus facile pour vous de passer à l’achat de vin. 

En plus des cavistes, on peut également trouver de l’aide et de bons conseils sur les vins de France depuis une application dédiée à l’univers des vins du monde. En principe, elle recense plus de 10 000 à 100 000 vins rouges, rosés et blancs en provenance des meilleurs terroirs viticoles français. Elle les répertorie selon la provenance, le cépage, les goûts, les appellations, le millésime et le prix. Les consommateurs ayant déjà goûté à tel ou tel type de vins laissent des commentaires et une note en bas des descriptifs, un point qui pourra bien vous servir de référence dans vos achats. 

De plus, les applications de vin partagent fréquemment des actualités, des photos et des vidéos concernant l’univers des vins de France. 

Se méfier du prix et des médailles

De nombreux consommateurs font l’erreur d’accorder trop d’importance au prix et aux médailles que dispose un vin pendant leur achat de vin. Or, il faut retenir que le prix ne suffit pas à garantir la qualité des vins. Vous pouvez très bien tomber sur un vin de mauvais goût vendu à un prix onéreux ou au contraire être surpris des saveurs d’un vin acheté à moins de 20 €. 

Concernant les médailles, elles s’acquièrent pour la plupart du temps à l’issue des divers concours qui ne répondent pas forcément aux mêmes exigences de qualité. À la place, il faut plutôt prioriser les appellations et opter pour une dégustation de vins si l’occasion se présente.