A chaque événement, réunion de famille ou repas entre amis, le vin est presque toujours présent à table. Le choix de cette boisson ne peut être effectué n’importe comment. Effectivement, il s’agit d’une boisson qui doit se marier avec d’autres éléments. En l’occurrence, découvrez à travers ce texte quelques conseils pour bien choisir une bouteille de vin.

1. Le bio pour la santé

Dans la mesure du possible, il convient de privilégier un vin bio, pour la préservation de la nature et aussi pour la santé du consommateur. Pour s’en assurer, il faut s’informer auprès des régions viticoles sur le processus de culture et de production de leur vin. Effectivement, toutes les boissons ne sont pas forcément issues d’une agriculture biologique.

2. Le contenant avant le contenu dans le choix

En premier lieu, il est important de retenir que la conservation est un élément essentiel pour avoir une bonne qualité de vin. Aussi, les bouteilles en plastique et en cartons pour les vins sont à écarter de la liste, autant que possible. Il s’agit d’un indice qui trahit la conservation du vin de la mauvaise manière. Il convient de privilégier les bouteilles en verre et de retenir même ce conseil comme une règle de base. Effectivement, une bouteille en plastique ou en carton reflète l’image d’un alcoolique qui s’affale sur un banc public avec une bouteille rouge qui fuit et qui tâche.

3. Le vin en fonction des indications de la bouteille

Sur une bouteille de vin figure toujours des indications pouvant être considérées comme des éléments influant sur le choix. Il s’agit d’informations précises, qui doivent inclure le nom de l’exploitant en premier lieu. Ensuite, les mentions de mise en bouteille doivent également y être inscrites. Cela peut être « mis en bouteille en propriété », ou « sur le domaine ». Cette inscription justifie que la mise en bouteille n’a pas été seulement un reconditionnement, mais consiste également à la maturation du processus entier. Dans tous les cas, www.vin-bio-ardoneo.com est une référence à retenir pour faire le bon choix.

4. Les valeurs sûres

Concernant les vins en particulier, il serait mieux de choisir les vins d’appellation origine contrôlée ou AOC. Sinon, les vins ayant bénéficié d’une médaille d’or ou d’argent restent une valeur sûre, et sans risque. Cela résulte du fait que la conception de ce type de boisson est réglementée, avec un cahier de charge exigeant. Dans la mesure du possible, il vaut mieux prioriser les vins réputés, tel que les vins du Languedoc, vins de Bourgogne, vins de Savoie, vins de Bordeaux ou encore vins d’Alsace.

5. Du vin en fonction du millésime

L’ensoleillement représente un critère fondamental pour conférer une bonne qualité au vin. Son rôle consiste au renforcement des arômes, embellissement de la robe et surtout, il donne du caractère à la boisson. Pour la détermination des années en vue du choix du vin, il n’y a pas d’astuce particulière. Il faut juste s’informer à partir du guide des vins de France, ou trouver des informations en ligne, sur les sites spécialisés.

6. Du vin en fonction de la saison

Le choix d’un bon vin se fait aussi en fonction de la saison. Effectivement, le vin peut aussi s’adapter à la saison, au même titre que l’accord mets et vin. Il s’agit d’un critère permettant de définir la couleur, ainsi que la force du vin, de manière à décupler le plaisir des papilles gustatives. Dans ce contexte, il convient de privilégier le rosé ou le rouge frais pour une saison estivale, et de choisir du blanc ou du rouge plus lourd en hiver.

7. L’accord mets-vin pour plus de cohérence gustative

Dans le cadre du choix d’une bouteille de vin pour une bonne table, il est aussi nécessaire d’avoir le minimum de connaissance quant à la concordance entre gastronomie et œnologie. Effectivement, le vin choisi doit s’accorder au plat servi. La règle de base dans ce sens consiste à accorder un plat fin et sophistiqué avec un vin léger, et vice versa.

Quelques exemples traditionnels d’accords mets-vin

Le foie gras est idéalement dégusté avec du bon vin blanc sucré comme le Sauternes. Le vin rouge s’accorde bien avec de la viande rouge. Quant au vin rosé, il accompagne les pizzas. De son côté, un vin blanc léger se mariera parfaitement avec du vin blanc léger, tandis qu’un vin blanc plus âcre accompagnera une choucroute.

Les règles de choix à respecter

L’accord mets-vin doit respecter les règles culinaires de base, surtout que le vin sert à accompagner un repas. En l’occurrence, un plat sucré ou amer sera accompagné d’un cru long en bouche et doux, pour en atténuer l’acidité et la sécheresse de la boisson. En revanche, les vins doux et sucrés conviennent pour accompagner les plats salés, qui sont plutôt adaptés au vin racé ou dur. Sinon, les coquilles Saint-Jacques ou moules frites doivent être accompagnés d’un vin à fine texture, léger en bouche et d’une couleur claire.

8. La consistance du vin

La consistance du vin est déjà définie sur l’étiquette, d’où l’importance de se renseigner avant l’achat, en la lisant bien. Tous les vins du monde n’ont pas toujours la même consistance, ni la même couleur, et encore moins la même saveur. Les grands crus de chaque producteur ont même un goût différent en fonction du processus de production et du mode de conservation.