Certains arts modernes s’inspirent de l’art antique. Ces 2 courants de pensée possèdent bel et bien des spécificités propres. L’appellation d’art moderne représente une période de l’histoire de l’art par Édouard Manet ainsi que les peintres impressionnistes des années 1870. Ce mouvement s’achève au milieu des années 1950.

Classification de l’art dans l’Antiquité

Les Grecs de l’Antiquité n’ont pas le concept ou le mot correspondant à l’art. Pour leurs activités créatrices, des artistes furent parrainés par des Muses. Les activités artistiques s’inspirent à partir de 9 Muses : Calliope pour la poésie épique, Clio pour l’histoire, Érato pour la poésie érotique et lyrique, Euterpe la musique, Melpomène la tragédie, Polymnie, la pantomime, les chants religieux et rhétoriques.

La Muse Terpsichore est liée à la danse et le chant choral, la comédie est parrainée par Thalie, quant à l’astronomie et la géométrie sont rattachés à Uranie. Si les activités artistiques de la Grèce antique sont liées aux lettres, langages musicaux ou gestuels, elles ne prennent pas en compte les arts plastiques comme l’art peinture et l’architecture. Ces conceptions remontent à l’époque archaïque. Notons qu’Homère dans l’Iliade implore déjà la Muse de l’inspirer.

Les différents types d’art moderne

Vers la fin du XXe siècle, la liste des arts se chiffre à 9 à l’image du nombre des Muses de l’antiquité. Le premier art est l’architecture, la sculpture le second art. Les arts visuels incluant la peinture, les dessins représentent le 3e art quant à la musique, elle figure en 4e position parmi les arts modernes.

Le 5e art est la littérature incluant également la poésie et la dramaturgie. Le 6e art regroupe le théâtre, mime, la danse et le cirque. Il s’agit des arts de la scène. Le 7e art est le cinéma (long, moyen et court métrage, série télévisée et téléfilm), le 8e art : des arts médiatiques comme la radio, la télévision et la photographie. Quant au 9e art, il représente la bande dessinée.

Y a-t-il un 10e art ?

Même si pour le moment, il n’existe aucun consensus concernant la désignation d’un 10e art, plusieurs activités artistiques ou ludiques revendiquent ce titre. Par exemple, le 10e art peut qualifier les arts numériques, les jeux vidéo, jeux de rôle, l’art culinaire et la gastronomie, le modélisme, la calligraphie, le graphisme ou l’art graphique. Le 10e art peut également toucher l’univers de la parfumerie, l’aménagement des parcs et jardins, l’origami, l’humour, les tatouages, la prestidigitation…