Beaucoup d’investisseurs s’intéressent notamment aux placements d’argent qui leur permettent d’épargner. Qu’il s’agisse d’épargne à court, moyen ou long terme, il nécessite de bien choisir son placement financier. En effet, l’épargne financière est une source de revenus en bourse, destinée à être investie dans le marché financier. L’épargnant ne perçoit pas directement les intérêts de son investissement. Mais quel placement d’argent choisir alors ? Quels sont ceux considérés sans risque ? En voici quelques exemples les plus rentables.

L’assurance-vie comme placement financier

L’assurance-vie permet de prévoir sa retraite, ou de financer un projet futur (acquisition de bien immobilier, par exemple), mais aussi de s’occuper des études de ses enfants. Mais l’assurance vie est également un très bon placement financier pour épargner. Dans ce cas, elle est similaire à une épargne classique en banque ou en microfinance. Chaque dépôt d’argent effectué par l’assuré génère un intérêt à chaque fin d’année. Le taux de l’intérêt dépend du type de contrat souscrit par l’épargnant. Ainsi, le contrat de fonds en euros est un contrat sécuritaire. Il garantit en tout temps le capital et l’intérêt de l’assuré. Quant au contrat à l’unité de compte, il s’agit d’un placement sans garantie de capital. Toutefois, le taux d’intérêt de cette formule est considérable selon le marché financier choisi par le souscripteur (immobilier, action…). Actuellement, il existe aussi les fonds euro croissances dont l’assuré bénéficie à la fois de la rentabilité du marché financier et de la garantie de capitale. Les avantages de l’assurance-vie sont la conservation de patrimoine et l’exonération fiscale. En effet, toute la capitale détenue est offerte aux bénéficiaires de l’assuré en cas de son décès, hors droit d’impôt et succession. De plus, la détention d’une assurance-vie épargne de plus de 8 ans, permet de réduire son impôt. Consultez hedios avis pour en connaître davantage sur ce placement à long terme.

Avantages des épargnes bancaires

Roi de la transaction monétaire, placer un surplus de capital non utilisé en banque permet d’épargner suffisamment. Les banques proposent également à leur client de prêter d’argent à d’autrui pour détenir un intérêt au capital investi. Pour épargner davantage, il est préférable de placer son argent en banque au long terme. Toutefois, le taux d’intérêt du capital augmente avec le risque et le type de l’investissement. En banque, les livrets sont les placements les plus sécurisés, mais qui génèrent moins d’intérêts au long terme. Néanmoins, les livrets bancaires réglementés par l’État sont exonérés d’impôts que ce soit pour le capital ou l’intérêt. Mieux vaut donc placer les livrets en court terme pour les rentabiliser. Ainsi, les comptes épargnes en banque la plus courante sont le livret A, pour obtenir une défiscalisation et un gain d’intérêt tous les 15 jours. Le livret jeune lui est spécialement conçu pour les personnes âgées de 12 à 25 ans. Le compte épargne de logement (CEL) permet de recevoir une rémunération contre le prêt de son épargne. Mais les banques comme hedios proposent aussi une assurance-vie, le plan épargne retraite et le compte titre immobilier pour investir sa capitale dans le marché financier.

Placer son argent dans l’immobilier

Investir dans l’immobilier confère aussi une épargne intéressante. Le SPCI (Société Civile de Placement immobilier) et l’investissement locatif sont les plus rentables dans cette section. En plus de générer de revenu régulier tous les mois, ces placements permettent aussi d’avoir une réduction d’impôt. Dans le cas de l’investissement locatif allié au système Pinel par exemple, le propriétaire détient de loyer fixe tous les mois en tant que source de revenus. De plus, le taux d’exonération fiscale augmente avec la durée de la location. Néanmoins, le tarif du loyer est plafonné à un prix indiqué par l’État.

En ce qui concerne le placement en SPCI, l’investisseur détient une part d’un parc immobilier. Une société de gestion comme hedios patrimoine, s’occupe de toutes les tâches directes rattachées à la location du bien, et de la distribution des gains ajoutés au marché. L’investisseur détient donc de revenu et de réduction d’impôt en proportion à son capital investi. De ce fait, le placement financier immobilier permet aussi d’épargner pour sa retraite, ou d’acheter du nouveau patrimoine. De plus, le SPCI et la loi Pinel donnent aux investisseurs la prérogative de succession sans droit ni imposition.

Investir dans le crowdfunding et les actions professionnelles

Le crowdfunding est une méthode de financement participatif d’un projet. Pour optimiser son capital, l’épargnant investit dans un projet qui l’intéresse. Une fois le projet lancé, il fait donc partie des actionnaires de la start-up. De ce fait, il détient une part des bénéfices produits par l’entreprise, en fonction de son action de départ. Toutefois, ce placement financier est assez risqué. En effet, rien ne garantit la réussite, la solvabilité et la durée du projet à long terme.

Les actions placées dans les grandes entreprises SA et SARL fonctionnent de la même manière. Les actionnaires possèdent des parts aux bénéfices, et ont droit aux prises de décision concernant l’entreprise. Ces placements permettent d’épargner pour racheter la part d’autres actionnaires inactifs par exemple.