Fort prisée par la majorité des consommateurs, la bière se trouve dans les tops 3 des boissons les plus consommées au monde. Sa fraîcheur, son goût des plus exquis, ni trop fort ni léger, et son effet sensationnel expliquent cette appréciation. Elle se décline dans plusieurs couleurs et sa saveur peut également varier selon le producteur et le pays d’origine. Justement, pour pouvoir s’en délecter et estimer réellement cette boisson, puisque chaque bière vaut son pesant d’or, connaître les différences entre les types aide à mieux orienter le choix.

Le mode de fabrication de la bière

Le processus de fabrication de la bière, qu’elle soit blonde, rousse ou brune, comme celle sur vandb.fr, repose sur les mêmes bases et les brasseries les ont adoptées. Néanmoins, chaque marque est libre d’apporter la personnalisation qui va distinguer son produit de ceux de ses concurrents. Une petite marge dans la réalisation de chaque étape, comme lors de la fermentation, peut avoir de l’effet sur les caractéristiques de la boisson obtenue. Ces recettes peuvent modifier légèrement la sapidité et procurer une certaine nuance. La saveur originale est toujours présente, mais elle peut être masquée.
Les principaux ingrédients qui composent cette boisson et qui sont essentiels dans sa fabrication sont les levures, les houblons, le malt et l’eau. Généralement, la couleur dépend du type de malt utilisé et de la cuisson. Justement, les consommateurs ont tendance à orienter leur choix en se basant sur la tonalité. Plus elle est sombre, mieux elle est forte, et vice-versa. Or, cette hypothèse n’est pas forcément vraie.
Les informations susmentionnées expliquent, d’une manière généralisée, pourquoi la bière peut avoir plusieurs couleurs, diverses saveurs et différents taux d’alcool.

La robe, une question de couleur

Les malts exploités dans la fabrication de cette boisson sont à l’origine de leur robe. Particulièrement pour la bière blonde qui est caractérisée par une couleur jaune pâle pouvant avoir une nuance dorée très prononcée, l’un des principaux ingrédients est le malt d’orge pâle. Elle est souvent brillante et claire, avec une mousse blanche fort appétissante.
Tel son nom, la bière rousse a un teint rouge qui peut se présenter sous un aspect roux, donnant ainsi une tonalité cuivrée. À première vue, ce produit ressemble à la bière ambrée, mais ces deux boissons sont différentes, car leurs caractéristiques ne sont pas identiques. Le roux, typiquement irlandais, est obtenu par l’utilisation de malts torréfiés et grillés.
La bière brune a une robe sombre, sa couleur marron qui peut aller vers le noir est le résultat de la torréfaction importante du malt. L’obtention de cette nuance dépend de cette cuisson de l’orge.

Le goût et le taux d’alcool

La bière blonde est la plus appréciée et consommée au monde de par sa saveur fraîche et douce, accompagnée parfois d’un arrière-fond de caramel ou d’un goût fruité. Cette boisson donne une bonne quantité de mousse, rien que pour le plaisir des papilles gustatives. Sa légère amertume est parfaite pour nuancer sa saveur. Sa délectation peut se faire en toutes circonstances, ne serait-ce que pour se désaltérer. Son taux bas en alcool, allant généralement de 3,8 % à 5,5 %, favorise sa consommation. Elle peut accompagner la majorité des plats, mais essentiellement les salades, les charcuteries et les viandes blanches. Au vu de son côté plus ou moins standard, et surtout de la préférence des consommateurs pour sa sapidité, un coffret bière doit impérativement en contenir.
La bière brune procure une saveur délicate et légère en bouche. Une petite touche d’amertume se fait ressentir, mais son intensité dépend de la fabrication. En effet, brasser sa bière maison ne donne pas les mêmes résultats en saveur que produire cette boisson suivant les méthodes professionnelles et avec des équipements de pointe. Un arrière-goût de noisette peut être ressenti par les papilles. Son taux en alcool est aux alentours de 5,5 %.
La bière brune a habituellement un goût plus prononcé par rapport aux autres types. Un arôme de cacao ou de café vient nuancer sa saveur déjà exquise. Ce parfum est naturel étant donné qu’il provient de la torréfaction de l’orge qui égalise celle du cacao ou du café. Les produits de certaines brasseries peuvent avoir une touche sucrée qui est obtenue par l’ajout de saccharose brun ou de caramel. Cette boisson a la teneur la plus élevée en alcool, elle peut aller jusqu’à 9 % pour certaines marques.

Les autres bières

À part les rousses, brunes et blondes, cette boisson existe aussi en d’autres types, ce sont la bière blanche, ambrée et rouge.
La bière blanche est typiquement française et est composée en partie de blé. Elle se démarque par son goût plus acide et par sa robe claire, tirant un peu vers le blanc. Des saveurs d’épices ou d’agrumes peuvent également être ressenties.
Les consommateurs tendent souvent à confondre la bière ambrée de la rousse à cause de leur robe qui se ressemble. La première a une sapidité forte et prononcée, avec plus d’amertume que pour la seconde. Un parfum de caramel, de pain ou de noisettes agrémente sa saveur.
La bière rouge est généralement une variété belge. Sa robe est obtenue par l’ajout de cerise dans sa recette.