Le MSc (Master of science) est une excellente alternative pour se spécialiser dans un domaine précis. En plus d’acquérir de nouvelles connaissances, vous aurez un diplôme de niveau bac+5 reconnu à l’échelle internationale. De ce fait, il est accessible après la validation d’une licence ou d’un bachelor (bac+3). Bien que de nombreux établissements proposent cette formation, il est préférable de collecter des informations pertinentes avant de faire son choix.

Tout savoir sur les diplômes MSc

Depuis 2002, la conférence des grandes écoles (CGE) a octroyé une formation spécialement conçue pour une ouverture internationale. On parle alors de MSc ou Master of science. Ce sont des diplômes de haut niveau (bac+5) qui offrent la possibilité de se spécialiser dans une branche particulière tout en possédant une double compétence. En effet, cette option permet à l’étudiant d’aiguiser ses connaissances et de faire ses propres recherches. Actuellement, on trouve des études orientées en MSc dans les écoles de management, de commerce ou d’ingénieurs.

Comme il s’agit d’un diplôme à vocation internationale, la plupart des cursus sont en anglais. Ainsi, il existe des MSc Supply Chain Management, MSc Marketing, MSc finance, Audit et Consulting, MSc Big Data Analytics, MSc Innovation et entrepreneuriat, MSc Digital marketing et MSc International Business. Selon la spécialité choisie, les programmes peuvent différer. Mais compte tenu des différentes possibilités d’arnaques, il est avisé de vérifier si la formation est homologuée par le programme de validation des études supérieures. À l’instar de Neoma Business Scool, l’inscription dans un msc comptabilité controle audit est plébiscitée par plusieurs étudiants.

Intégrer une formation en MSc comptabilité

Bien évidemment, les conditions d’admission dans une école de commerce peuvent différer d’un établissement à un autre, mais les procédures sont presque similaires. On passe préalablement par l’étude du dossier du candidat avant de passer l’entretien de motivation qui dure près d’une demi-heure. Les élèves titulaires d’un bac+3 ou bac+4 sont les plus admissibles. Néanmoins, ceux qui possèdent un master et qui veulent se pencher dans un cursus international peuvent toujours intégrer un msc comptabilité controle audit. Dans les deux cas, le dossier de candidature doit avoir un lien avec le secteur de la finance et du management.

Pour les professionnels qui souhaitent se spécialiser et approfondir leurs connaissances, la formation en alternance reste une possibilité. Elle consiste à alterner les études et l’activité professionnelle. Dans ce contexte, il va sans dire que le candidat doit s’adapter entre la période consacrée aux études et le temps passé au travail. L’un des avantages de ce mode d’enseignement est que l’entreprise prend en charge les frais de scolarité du salarié après la signature du contrat.

Les débouchés après son MSc

Comme la formation en Master of Science se base sur la professionnalisation, l’insertion dans le monde du travail est facilitée. De ce fait, il n’est plus nécessaire de poursuivre ses études après le MSc. Chaque cursus oriente l’étudiant vers un métier relatif à sa spécialisation. Toutefois, les grands établissements organisent des évènements entre les entreprises et les prétendants pour favoriser l’insertion professionnelle. Raison de plus pour intégrer une école de commerce de renom.

Les diplômés en MSc comptabilité sont les plus privilégiés dans le secteur de la banque, des cabinets d’audit, des agences de management et notamment auprès des services financiers des grandes sociétés. Ainsi, ils pourront exercer un métier de comptable, d’analyste financier, d’auditeur interne et externe, de contrôleur de gestion, de responsable administratif, de risk manager ou même de directeur financier à l’échelle internationale.