Le nombre grandissant des effractions est alarmant, avec plus de 250 000 cas enregistrés chaque année, dont la plupart ont lieu en période de vacances. Ce séjour doit se passer dans une atmosphère qui privilégie la détente, loin des tracas et des tumultes du quotidien. Justement, pour que les vacanciers puissent profiter pleinement de ce déplacement en villégiature, ils doivent sécuriser leur domicile afin de ne pas craindre de se faire cambrioler. Découvrez les précautions à prendre pour limiter, autant que possible, les intrusions.

1. Vérifier les divers systèmes de verrouillage

Avant le départ, les occupants doivent vérifier l’état de la serrure et des verrous de la porte d’entrée principale et des autres ouvertures. Les dispositifs qui semblent présenter des problèmes ou qui sont défaillants doivent être remplacés immédiatement pour avoir le temps de les essayer à plusieurs reprises. Aucune négligence n’est permise étant donné que la majorité des pénétrations par effraction a lieu à travers les ouvertures comme les fenêtres et les portes. Le mieux est d’engager des professionnels qui sauront réparer ou installer les divers dispositifs, peu importe la marque, le modèle et la technique embarquée.

2. Mettre les clefs à l’abri

Les occupants peuvent emmener le trousseau de clés avec eux lorsqu’ils partent en vacances, tout comme ils peuvent le laisser dans un lieu sûr. Peu importe l’endroit où les clefs sont gardées, les coordonnées ne doivent jamais être mises dessus. Dans ce cas, si le trousseau est perdu, les personnes qui tombent dessus ne sauront pas où se trouve la maison que les clefs ouvrent.

3. Demander l’aide des voisins

Les voisins qui s’entendent bien avec les personnes qui partent en vacances peuvent être mis au courant de leur départ. Les vacanciers peuvent prendre l’initiative de leur demander de jeter un coup d’œil de temps à autre au domicile pour voir si tout va bien. Les coordonnées doivent être laissées aux voisins pour que ces derniers puissent aviser directement les propriétaires des lieux, si nécessaire. En cas de situation anormale, ils peuvent également appeler les forces de l’ordre.

4. Informer la police

Cette initiative est plus que nécessaire, notamment lorsque les occupants partent en vacances pour longtemps. Les mesures instaurées et les démarches pour en bénéficier peuvent être différentes d’une ville à une autre, raison pour laquelle les personnes intéressées doivent se rendre à la brigade de la gendarmerie ou au commissariat de police pour obtenir les détails. À partir delà, elles peuvent s’y adhérer et bénéficier des services fournis. Normalement, une équipe patrouille régulièrement autour de la maison pour contrôler si l’ordre sied. Le fait de voir ces agents roder aux alentours de la maison dissuade déjà les malfaiteurs.

5. Mettre en place des systèmes pour dissuader les malfaiteurs

La sécurité de la maison doit être renforcée, essentiellement pour les logements situés dans les zones chaudes. D’une manière générale, les malfaiteurs essaient de pénétrer à l’intérieur en forçant les ouvertures, mais si ces dispositifs résistent pendant plus de 5 minutes, les voleurs partent et s’enfuient. À cet effet, la mise en place d’une porte blindée ou le blindage des structures existantes s’avère indispensable. Les vitres anti-effractions et les barreaux de protection renforcent également la sécurité de la maison et peuvent être préconisés.

Outre la vérification et le blindage, si nécessaire, effectués par un serrurier professionnel, l’installation des systèmes d’alarme doit aussi faire partie des travaux à réaliser. Ces derniers doivent être placés partout pour plus de sécurité, même au niveau de la porte de garage. La multiplicité des offres permet à la personne de choisir le dispositif qui répond le mieux à ses attentes. Ces mesures de sécurisation peuvent être un système sonore, une transmission téléphonique, un détecteur de mouvements ou autres.

Si les moyens le permettent, l’idéal est d’installer un système relié à une télésurveillance qui fonctionne continuellement. La plupart des cambrioleurs craignent ces dispositifs puisque au déclenchement de l’alarme, les forces de l’ordre sont prévenues sans tarder par l’agent de sécurité. Ce dernier vient immédiatement pour voir sur place, il est suivi par les policiers ou les gendarmes qu’il a appelés.

6. Revoir le contrat d’assurance et ses conditions

Certes, l’assurance habitation n’empêche pas les malfaiteurs d’agir, mais au moins si un cambriolage a lieu, les victimes peuvent être remboursées et l’impact de cette exaction est plus ou moins allégé. Dans ce cas, avant de partir, les adhérents doivent vérifier les clauses afférentes aux mesures de sécurité qui sont mentionnées dans leur contrat. En effet, les conditions exigées varient selon la localité où se trouve la maison, et aussi suivant les principes de l’assureur. Dans le cas où les protections demandées ne seraient pas encore mises en place, les vacanciers doivent les installer avant de partir pour bénéficier de la garantie.