Démarrer sa carrière dans le domaine de l’informatique, oui, mais comment ? Où trouver les entreprises qui embauchent ? Comment détacher sa candidature du lot de milliers de CV qui veulent briguer les mêmes postes dans les offres d’emploi ? Voici quelques conseils pour les jeunes diplômés en quête d’emploi dans l’informatique.

Rejoindre le hub du Village de l’emploi pour démarrer sa carrière professionnelle dans le numérique

En fin 2020, il se compte 4 millions de chômeurs en France. C’est l’association brutale du contexte de la pandémie et du gel des recrutements. Les entreprises tournent au ralenti, ont du mal à avancer. Toutes, sauf quelques secteurs dont celui des métiers de l’informatique et du système d’information. Le Village de l’emploi se spécialise dans ce domaine précis en offrant une gamme de formation complète : Assistance Maîtrise d’Ouvrage, nouvelles Technologies et développement, Data management, Informatique industrielle et Business Intelligence. Le Village de l’emploi existe depuis une vingtaine d’années et a contribué à lancer les carrières de plus de 5 000 de ses lauréats dans la branche de l’informatique et du numérique. La formation n’est pas diplômante, mais n’en reste pas moins sérieuse. Pour preuve, le programme mobilise chaque mois quelques 150 000 euros pour les experts chargés de la formation et du suivi personnalisé des apprenants. Une enveloppe de 12 000 euros est consacrée chaque semaine pour rechercher et sélectionner les futurs lauréats du programme : il en compte plus de 5 000 depuis le lancement du village de l’emploi, il y a vingt ans. La formation dure neuf mois, dans six au sein du centre du village de l’emploi et trois, en immersion professionnelle dans les entreprises. La formule se veut pragmatique et personnalisé afin que la montée en compétences et la transmission de l’expertise se fassent le plus simplement et le plus rapidement possible. Pour plus d’information sur le cursus, cliquez ici.

Insertion professionnelle dans l’informatique : un CV qui se détache du lot grâce au hub VDE

Chaque jour, le hub traite et analyse environ 200 CV de candidats à l’emploi. Des profils différents, avec chacun ses points forts et ses points à améliorer. Mais il faut admettre que malgré un parcours académique réussi et un diplôme en poche, les jeunes qui s’attaquent pour la première fois au marché de l’emploi ont du mal à percer. D’abord, parce qu’ils sont handicapés par leur évidente manque d’expériences. Ensuite, parce qu’ils n’ont pas une vision globale de leur domaine. Ces constats encouragent souvent les recruteurs à se concentrer sur des CV de professionnels aguerris et dans la majorité des cas, c’étaient des seniors qui avaient un niveau d’expertise hors pair. Le passage au hub permet aux candidats de bénéficier d’une montée en compétences en un temps relativement court afin d’être à la hauteur des attentes des entreprises et pourquoi pas, surpasser leurs propres attentes en tant que candidats à un poste. Dans le cadre du hub, un coaching en communication est donné aux participants afin de travailler leur confiance en soi, leur image et leur rapport interpersonnel dans un domaine professionnel. Ce sont des soft skills qui peuvent clairement améliorer un CV et surtout, aider l’employé à évoluer avec plus d’aisance dans son milieu professionnel.

Démarrer une carrière professionnelle avec un CDI chantier aux mêmes avantages qu’un CDI

À l’issue de la formation, les lauréats signent ce qu’on appelle un contrat chantier. Il s’agit d’une convention entre l’employé et l’employeur au cours de laquelle un mandat de trois ans est convenu : c’est la durée moyenne pour remplir une prestation de services dans le domaine de l’informatique. Il se peut qu’une mission se termine plus tôt et la plupart du temps, d’autres missions sont disponibles. Le CDI chantier a les mêmes avantages qu’un CDI classique. Par exemple, l’employé peut avoir accès à un prêt bancaire ou bien bénéficier de facilité pour trouver un logement. Le salaire brut d’un lauréat du hub du Village de l’emploi touche environ 2 300 euros. À cela s’ajoutent les accommodements comme les tickets restaurant. Le salarié bénéficie aussi du Pass Navigo et bien sûr de la Mutuelle. C’est autant d’indéniables coups de pouce pour une carrière qui commence.

Hub Village de l’emploi : une formation entièrement financée par les entreprises partenaires

L’un des grands atouts de la formation professionnelle en spécialités informatiques est de permettre aux candidats de profiter d’un cursus entièrement pris en charge. C’est une vraie chance pour le jeune diplômé sorti des bancs de l’université et qui ne dispose pas toujours des moyens financiers nécessaires pour subvenir à une telle formation. Le VDE a noué un partenariat avec plusieurs entreprises qui, en plus de recruter les profils qui correspondent à leurs attentes, offrent aussi de prendre en charge l’intégralité de la bourse de formation. C’est une démarche gagnant-gagnant. D’un côté, les candidats ont l’opportunité de se former dans le domaine de leurs choix sans avoir à débourser des frais supplémentaires. De l’autre côté, les entreprises ont la possibilité d’investir sur des ressources humaines de qualité, ayant les compétences et l’expertise nécessaire à leurs métiers. Le remboursement des frais de formation n’est pas demandé aux lauréats recrutés s’ils terminent les trois ans de CDI chantier proposés. En plus du salaire, une somme de 7 000 euros leur est versé : une partie, à la deuxième année de travail et un autre partie, à la troisième année.

Village de l’emploi avis : des retours d’expériences favorables

Les retours d’expériences sur le programme du VDE sont majoritairement positifs. Tout d’abord, le volet «accélérateur de carrière » du cursus est clairement perçu par les bénéficiaires. En effet, à l’issue de la formation, la carrière professionnelle du lauréat est déjà sur les rails. Les entreprises ont eu le temps d’analyser son CV, de repérer la qualité et le niveau de son expertise dans le domaine : il signe son premier contrat en CDI chantier. Dans la plupart des cas, l’employé peut déjà se faire une belle perspective d’évolution dans son domaine et accéder rapidement à un poste de décision et de responsabilité. Ensuite, la qualité de la formation en elle-même est constatée autant par les apprenants que par les sociétés. La montée en compétences et la transmission d’expertise sont les objectifs de la formation elle-même et pour ce faire, le hub a mobilisé plus d’une soixantaine d’experts, de spécialistes et de coachs en communication pour accompagner les apprenants. La formation est déployée en trois axes : l’axe projet, l’axe technique et l’axe métier. La combinaison de ces axes fait que les lauréats acquièrent un savoir-faire dans la conduite de projets, dans la gestion de ses aspects techniques et dans les différents enjeux de leurs secteur et métiers.