Faire de l’entrepreneuriat aujourd’hui et le réussir vous demande de la rigueur, de la volonté et beaucoup de patience. Ce projet implique aussi de nombreuses démarches administratives. Il faudra donc procéder étape par étape. Vous devez d’abord trouver une idée d’entreprise et définir votre activité commerciale. Vient ensuite la validation de votre projet de création d’entreprise. Vous pourrez ainsi définir votre business plan, tester votre idée, trouver vos premiers clients et penser au financement.

Chercher un financement

Pour trouver un financement à votre projet de création d’une société, le business plan joue un rôle décisif. Il permet de prouver la viabilité de votre projet de création d’entreprise aux divers investisseurs et acteurs financiers. Pour établir votre dossier de création d’entreprise et soumettre votre demande de prêt à une banque ou demander des fonds auprès d’investisseurs, certains éléments sont indispensables. On peut citer : le plan de financement (à court, moyen et long terme), le chiffre d’affaires prévisionnel et les besoins en trésorerie. Il existe d’autres solutions de financement à l’instar du crowdfunding et diverses aides octroyées par l’État aux entrepreneurs lors des formalités de création de l’entreprise.

Aides à la création d’entreprise

Si vous vous décidez d’entreprendre, vous pouvez bénéficier des aides de l’État en fonction du profil de votre entreprise et de son implantation. Ces aides sont diverses :

  • L’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise ;
  • L’Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise ;
  • Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise ;
  • Les aides à l’innovation ;
  • Le Nouvel Accompagnement pour le Création ou la Reprise d’Entreprise.

Lors des étapes de la création de votre entreprise, d’autres aides peuvent vous être accordées à travers des concours. En effet, plusieurs groupes offrent aux entrepreneurs un accompagnement personnalisé dans leur incubateur en plus de soutien financier.

Choisir la forme sociale de l’entreprise

Il n’est pas simple d’opter pour un statut en particulier parmi toutes les formes juridiques. Sachez que le choix d’une structure juridique peut avoir des répercussions en termes de régime fiscal, social, de responsabilité ou de rémunération. Par conséquent, votre choix doit se faire en fonction de votre activité commerciale, votre situation personnelle, vos besoins et votre compte bancaire. Sur cette base, vous devez décider si vous optez pour une entreprise individuelle ou une entreprise sociétaire. Avec une entreprise individuelle, votre société et vous ne formerez qu’une seule et même entité.

Par contre, si vous optez pour une forme sociétaire, cela donnera naissance à une nouvelle personne morale en plus de la personnalité du ou des créateur(s). À noter qu’en fonction de la forme sociétaire choisie, il existe des différences essentielles à propos du régime social, fiscal et de la responsabilité des associés.

La rédaction du projet de statuts de l’entreprise

L’une des étapes importantes de la création d’entreprise est de rédiger les statuts. Il est important que les statuts juridiques de votre entreprise comptent toutes les mentions obligatoires établies par la loi. Ils doivent aussi comporter toutes les mentions essentielles pour le fonctionnement de l’entreprise. L’idéal dans ce cas pour mieux s’informer est de se faire accompagner par un expert du domaine. Dans le cas où vous prévoyiez de lancer votre projet de création d’entreprise avec d’autres associés, il vous est recommandé de vous faire accompagner par un expert. Vous pourrez aisément cerner le contenu de l’ensemble de l’acte avant d’y apposer votre signature.

Les formalités de création à respecter

Après avoir choisi votre statut, il faudra immatriculer l’entreprise au niveau du centre de formalités des entreprises encore appelé guichet unique. Dans la plupart des cas, c’est une démarche qui se passe en ligne. Elle permet à l’entrepreneur de déclarer son activité et ensuite d’immatriculer son entreprise au niveau du répertoire SIRENE. À noter que cette formalité peut être effectuée et déposée auprès :

  • du Registre du Commerce et des Sociétés si l’entreprise entreprend une activité commerciale ;
  • du Répertoire des Métiers s’il s’agit d’une activité artisanale ;
  • du Registre des Agents Commerciaux ;
  • de la chambre de commerce ou du greffe du tribunal de commerce du lieu où sera domiciliée votre entreprise.

Grâce à cette formalité, l’entreprise peut obtenir un numéro unique d’identification nommé SIREN et un code APE (Activité Principale Exercée).

Publication d’une annonce légale de création d’entreprise

Lors de la création d’entreprise, l’une des formalités obligatoires qu’il faudra respecter est la publication d’une annonce dans un journal d’annonces légales (JAL). Pour cela, vous devrez vous adresser à un journal habilité à diffuser des annonces légales au sein du département du siège social de la future entreprise. Diverses mentions obligatoires devront être présentes dans l’annonce légale de création de l’entreprise. Ces mentions varient selon la forme sociale choisie pour l’entreprise. De base, il devra y figurer la dénomination sociale de l’entreprise, sa forme juridique, l’adresse du siège social, le montant du capital social, etc. Il y a ensuite d’autres mentions plus particulières qui se rajouteront. Pour ce qui est du coût de l’annonce légale de constitution de société, il dépendra du prestataire choisi ainsi que de la longueur de l’annonce.