Pompes à chaleur : comment maximiser votre rendement énergétique ?

pompe à chaleur

Publié le : 18 septembre 20236 mins de lecture

Les pompes à chaleur assurent un confort thermique inégalable et une consommation énergétique maitrisée, mais leur niveau de rendement varie en fonction de certains éléments. Pour garantir une régulation optimale du climat intérieur de votre logement, voici les bons gestes à adopter.

Choisir une PAC adaptée à votre logement

Le choix du modèle de pompe à chaleur doit tenir compte des caractéristiques de votre logement. C’est pourquoi, il ne faut pas la choisir vous-mêmes, mais plutôt confier cette tâche à un professionnel. Seul un chauffagiste expérimenté peut vous éviter de tomber dans le piège d’une PAC sous-dimensionnée ou surdimensionnée. Car dans les deux cas, vous risquez de vous retrouver avec un modèle inadapté aux besoins réels de votre maison. Vous aurez donc à faire face à des soucis de perte d’efficacité énergétique qui se feraient ressentir au quotidien.

Les conséquences d’installer une PAC surpuissante

Vous pensez peut-être qu’en installant une PAC trop puissante, le confort thermique sera plus important et les factures plus faibles ? Faux ! C’est même le contraire qui se produit. Une chauffe plus élevée raccourcit les cycles de chauffage. Pour contrer cette anomalie, l’appareil va se mettre en marche et s’arrêter de manière répétitive. Ce cycle « on and off » provoque une surconsommation énergétique qui, au fil du temps, finit par compromettre le bon fonctionnement de la PAC et accélère son usure. Vous aurez donc investi dans un appareil plus coûteux pour obtenir un coefficient de performance plus faible.

Les conséquences d’installer une PAC sous-dimensionnée

Pour économiser sur le prix de la PAC, certains choisissent des modèles sous-dimensionnés. Au fil des saisons, ils constatent qu’ils ont fait un très mauvais choix ! Avec un dispositif inadapté aux dimensions de votre maison, vous allez finir par avoir froid tout au long de la saison hivernale. Les températures intérieures seront, la plupart du temps, inférieures au minimum requis. Pour régler les défaillances thermiques, le compresseur va s’activer de manière frénétique, ce qui se traduira par une usure prématurée. Ainsi, les factures seront élevées et l’entretien plus coûteux.

Pour trouver une PAV adaptée à vos besoins, il faut tenir compte des critères suivants :

  • Le type d’énergie utilisé : hydrothermique, aérothermique ou géothermique ;
  • Le type d’émetteur de chaleur : radiateur, sol chauffant, plancher chauffant ;
  • La température de confort optimal à l’intérieur de votre maison ;
  • Le climat dans votre zone géographique ;
  • La superficie de votre maison ;
  • L’isolation thermique de votre logement.

Opter pour un réglage thermostatique

Le thermostat est un équipement essentiel pour garantir à votre PAC un rendement optimal. Il permet de réguler la température intérieure et de conserver une chaleur stable tout au long de la période chauffe. Les chauffagistes professionnels comme engie-homeservices.fr attestent que ce dispositif est incontournable pour tous les systèmes de chauffage, et la PAC ne déroge pas à la règle. Ainsi, pour maintenir une température constante dans votre logement et réduire la consommation d’énergie, un réglage thermostatique peut faire toute la différence.

Suivre la consommation d’électricité/contrôler la température de l’eau

En signant un contrat chez un fournisseur d’électricité, vous bénéficiez d’un suivi régulier de votre consommation d’énergie. Ce service est proposé gratuitement sur le site Internet ou l’application mobile du prestataire. Vous pouvez alors suivre le taux d’électricité consommé de manière précise à partir de votre ordinateur ou de votre smartphone. Cette fonctionnalité permet de repérer les dysfonctionnements dès le départ et d’intervenir au plus vite. Vous préservez ainsi le rendement de votre PAC en corrigeant les erreurs avant qu’elles ne deviennent plus graves.

Si votre PAC fournit aussi de l’eau sanitaire, vous devez garder un œil sur la température de l’eau. En vous assurant que votre appareil est à 50°C, vous maintenez le niveau de confort thermique tout en réduisant l’énergie utilisée pour conserver la température au même niveau. Ce petit geste, à priori anodin, peut changer toute la donne : voici comment vous pouvez augmenter en trois petits mouvements le rendement de votre PAC à eau !

Confier l’entretien de la PAC à un professionnel

Si l’entretien d’une PAC à gaz ou au fioul n’est pas obligatoire, il reste vivement recommandé. Pensez alors à faire appel à un professionnel pour examiner votre pompe une fois par an. Ce geste fort indiqué dans le cadre d’une rénovation énergétique est également conseillé pour ce système de chauffage. Il garantit un rendement maximum et préserve la sécurité des habitants. Un chauffagiste intervient pour contrôler la qualité de la chauffe, vérifier le bon fonctionnement des équipements et nettoyer les conduits.

Plan du site