La période hivernale permet de constater l’état de l’isolation d’un logement. Courants d’air, humidité, impossibilité d’atteindre une température douce sont autant d’indicateurs que l’habitation n’est pas correctement isolée. Cette absence de protection a de lourdes conséquences, notamment une consommation énergétique élevée qui se répercute sur la facture de chauffage. À termes, le manque d’isolation détériore également le bâtiment. Loin d’être une fatalité, la déperdition d’énergie peut être réduite grâce à quelques gestes élémentaires ainsi qu’en effectuant des travaux de rénovation, chez soi quand on habite une maison, et sur l’ensemble de la copropriété lorsque l’on vit dans un appartement.

Les passoires énergétiques en cause

La performance énergétique d’un logement est prise en compte depuis quelques années seulement dans la construction des bâtiments. Aussi, les habitations anciennes ne disposent pas d’une isolation efficace. Ces constructions, souvent surnommées “passoires énergétiques” sont problématiques car le manque d’isolation oblige les occupants à augmenter leur consommation énergétique pour avoir chaud en hiver et maintenir la fraîcheur pendant l’été. Ces dispositifs aggravent le dérèglement climatique et ont un impact sur le budget des foyers puisqu’ils doivent payer leur consommation excessive. Pour obtenir des conseils en économies d’énergie, cliquez ici.

Les petits gestes avant les travaux de rénovation

Des éco-gestes limitent les déperditions de chaleur et aident à maintenir une température constante dans un logement. Aussi, il convient de les adopter pour voir immédiatement baisser sa facture de chauffage. Tout d’abord, purger régulièrement ses radiateurs augmente leur efficacité. En réglant le thermostat sur 19° C, on limite le temps de fonctionnement des appareils de chauffage tout en profitant d’une température douce. De même, une eau trop chaude est inutile puisqu’elle sera baissée par l’utilisateur. Un chauffe-eau réglé à 55-60 °C est suffisant. Remplacer les joints des baies vitrées, limiter le temps d’ouverture des portes et des fenêtres, éteindre la lumière quand on quitte une pièce pour une autre sont encore des moyens simples de réduire sa facture d’énergie.

Faire rénover son logement

Sur le long terme, il est impératif d’effectuer des rénovations énergétiques dans son foyer. En fonction du diagnostic énergie, plusieurs types de travaux sont envisageables. Isoler les combles, les portes et les fenêtres sont les premières rénovations à programmer car les déperditions d’énergie proviennent majoritairement de ces parties de la maison. Les travaux individuels sont nécessaires mais la rénovation énergétique de copropriété est également fondamentale car les parties communes sont particulièrement énergivores. Ces améliorations sont souvent très coûteuses et découragent les propriétaires les plus modestes. Cependant, il est possible de solliciter une aide pour faire des travaux d’économie d’énergie. Réduire sa consommation énergétique exige toujours d’effectuer des travaux. En effet, les petits gestes contribuent à limiter un peu le problème mais ne le suppriment pas.