Les premières avancées dans le domaine du bâtiment étaient exclusivement au niveau du choix des matériaux et de la mise en place de nouveaux procédés de construction. L’avènement des technologies high-techs a changé la donne s’acheminant progressivement vers le concept révolutionnaire du Smart Building. Dans cet article, nous allons voir comment ces bâtiments connectés a permis de créer des bureaux intelligents.

Qu’est-ce que le Smart Building ?

L’expression anglaise « Smart Building » signifie littéralement « bâtiments intelligents « . Ce bâtiment connecté est une construction contrôlée par les capteurs et des dispositifs numériques. Il fait appel à un certain nombre de solutions spécialement conçues pour mieux gérer la consommation énergétique, en l’occurrence celle des bureaux, dans le but d’accroitre le confort des travailleurs et de renforcer leur sécurité. Les buildings connectés collectent et analysent le big data à travers des capteurs, l’objectif étant d’améliorer la performance énergétique tout en réduisant les dépenses. L’activité professionnelle est pilotée à l’intérieur des locaux de l’entreprise. Ce concept a ainsi permis de faciliter le quotidien des employés et d’optimiser l’environnement de travail. De manière plus précise, le Smart Building assure :

  • La gestion de la consommation d’énergie
  • Le pilotage des interventions des prestataires
  • L’occupation des espaces de travail
  • L’entretien des équipements

Les caractéristiques du smart building

Les bâtiments professionnels et connectés déploient des solutions technologiques de grande envergure. Ces outils et logiciels sont présentes à l’intérieur-même des locaux de l’entreprise. Parmi les éléments actifs intégrés dans ces buildings, on peut citer les logiciels pour :

  • Gérer le big data
  • Piloter l’environnement à distance
  • Intervenir sur les équipements en place

A côté des éléments actifs, il y a aussi des éléments passifs qui sont dans un rapport étroit avec les techniques de gestion du building lui-même comme les murs. Plusieurs initiatives ont contribué à la construction de ces bâtiments selon un concept intelligent à savoir l’orientation, l’isolation des bureaux et le choix des matériaux.

Les principales propriétés du Smart Building idéal

Les caractéristiques du smart building sont nombreuses et variées. Voici alors les propriétés communes :

  • La connexion : L’accès à Internet est facilité afin d’accroitre la productivité des employés et de développer le business.
  • La flexibilité : Les équipements et les outils de gestion sont à la fois modifiables et adaptables. Ils sont également mis à jour continuellement.
  • La gérabilité : Les employés sont en mesure de gérer eux-mêmes les différents équipements de l’entreprise via des applications mobiles ou des commandes installées à l’intérieur des locaux. Chacun a la possibilité d’obtenir des informations ou de piloter son environnement.
  • L’écologie : Le smart building idéal doit avant tout limiter les émissions de CO2 et réduire la consommation énergétique.
  • L’utilité : Les services offerts aux employés leur sont utiles pour stimuler leur rendement et faciliter leur travail à l’intérieur des bureaux.
  • La richesse des données : Grâce au système d’information, le grand flux de données est facilement analysé et distribué aux membres de l’entreprise.

Mode de fonctionnement du smart building

Ce concept doit être intégré dès la phase de construction. Il peut être ensuite perfectionné. Les constructeurs introduisent les principales ressources du smart building dans le plan architectural. Ils élaborent des bâtiments stratégiques conçus pour améliorer le quotidien de ses usages futurs, et pour correspondre au concept du building en tant que services. Tous les actants interviennent dans l’élaboration de la maquette digitale. Chaque matériau et équipement est sélection selon son utilité son usage. Ces dispositifs sont même équipés de puces destinées à suivre de près l’évolution des travaux, diminuer au maximum la durée du chantier et optimiser l’usage des matériaux.

Après l’achèvement des travaux, les locaux des entreprises doivent être équipés et reliés entre eux via une connexion inter et intranet. La communication entre les différentes espaces est assurée par des capteurs. A ce moment-là, la maquette est révisée et confrontée à la situation réelle. On peut alors repenser la gestion des consommations énergétiques, la qualité de l’air, etc. Parallèlement, de solutions de gestion sont déployées afin de faciliter le pilotage des équipements de l’entreprise à distance comme le système de chauffage, de climatisation et les ascenseurs, le but étant de les doter d’une grande autonomie. Bref, ce concept intelligent a pour vocation d’assurer une connexion sans précédent permettant de gagner du temps, d’économiser des efforts et d’automatiser les tâches les plus récurrentes.