Investir dans l’immobilier neuf présente plusieurs avantages. En acquérant une maison neuve, vous pouvez réaliser des économies que vous ne pouviez pas réaliser lors de l’achat d’une maison ancienne (pas de travaux prévus, prix de notaire réduits, excellente performance énergétique, etc.). Vous pouvez également profiter de l’effet de levier du crédit et bénéficier d’avantages fiscaux considérables. Aussi, un bien neuf étant plus intéressant, vous construisez un actif dont la valeur se maintiendra ou même s’appréciera au fil du temps.

Un investissement sûr et à crédit

Avec des matériaux isolants et à un concept réfléchi, l’immobilier neuf peut offrir une efficacité énergétique élevée. Un autre avantage est que la maison neuve s’accompagne beaucoup de garanties pour vous donner la tranquillité d’esprit. Si des travaux sont nécessaires en raison d’éventuels défauts de construction, le promoteur prendra en charge toutes les procédures et les frais connexes.

En revanche, les biens immobiliers anciens nécessitent généralement des travaux de rénovation pour moderniser la maison ou améliorer son efficacité énergétique. Aussi, l’ancien bien peut contenir certains défauts qui ne sont pas visibles lors de l’achat s’ils ne constituent pas des vices cachés, et obligent donc l’investisseur à en assumer la responsabilité.

À l’inverse d’un placement financier, les programmes immobiliers neufs peuvent être investis par crédit. Un crédit immobilier vous permet d’emprunter le montant investi dans le bien et le loyer couvre tout ou une partie du remboursement. Dès que le crédit immobilier totalement remboursé, vous possédez d’un patrimoine immobilier avec un effort d’épargne limité.

En empruntant en partie ou tout du prix de l’immobilier, vous effectuez d’ailleurs un achat plus essentiel que ce que vous auriez pu vous offre la possibilité en puisant dans votre unique épargne personnelle. C’est l’effet de levier du crédit.

Des avantages fiscaux

Le promoteur immobilier et l’exonération fiscale encouragent l’investissement dans de nouveaux biens immobiliers :

Grâce au système Pinel, vous pouvez bénéficier d’au moins 6, 9 ou 12 ans d’allégement fiscal au prix de 12 %, 18 % ou 21 % du prix de l’immobilier. La loi Pinel concerne les logements locatifs nus répondant à certaines conditions (ressources du locataire, zone géographique du bien, loyer plafonné).

Le système Censi-Bouvard permet une remise d’impôts équivalents à 11 % (HT) du prix d’achat (jusqu’à 300 000 euros), et peut récupérer la taxe sur la valeur ajoutée immobilière (20 %). En compensation, vous vous impliquez à louer votre bien pour 9 ans. Censi-Bouvard est dédié à des maisons locatives meublées en résidences de services pour les propriétaires en meublé non professionnels (LMNP).

De plus, l’acquisition d’un bien immobilier neuf vous permet de profiter de cout de notaire réduit : 2 à 3 % du coût de l’appartement neuf, contre 6 à 7 % dans l’ancien. Dans le but de stimuler la conception de nouvelles maisons, certains gouvernements locaux ont également exonéré certains impôts fonciers au cours des deux premières années.

Construire un patrimoine durable et bénéficier de revenus locatifs

L’immobilier est un investissement sûr : à long terme, sa valeur tend à accroître. Étant donné que les nouveaux logements ne nécessitent pas de travaux de rénovation, notamment en termes de rénovation énergétique, est d’autant plus susceptible de prendre une valeur ajoutée. Diverses certifications prouvent ce haut niveau d’exigence dans le bien neuf. En particulier, cela favorise la revente et permet de réaliser des plus-values. Le promoteur en France présente leurs offres de programmes immobiliers neufs.

En matière d’héritage, l’immobilier est transmis aux héritiers et aux générations futures. Disposer des biens par le biais d’une société civile d’investissement (SCI) permet même de profiter de conditions favorables pour la transmission.

Dès que le crédit immobilier totalement remboursé, l’investisseur recevra le loyer total, sur lesquels ils profitent d’un abattement de 30 % (dans le système BIC, 50 % en LMNP) ? Cela réduit l’imposition sur les revenus fonciers et augmente les intérêts sur les revenus de location.