En raison de sa popularité et de son utilisation sans discernement, il est fréquent que nous utilisions le mot thé pour ce qui est en réalité des infusions. Les Thés sont des boissons chaudes ou froides fabriquées à partir d’une seule plante, le camellia sinensis ou théier. Tandis que les infusions sont préparées dans de l’eau chaude avec des herbes, des fleurs et des fruits, à l’exception de la camellia sinensis.

Le Camellia sinensis est un arbre originaire des forêts du nord-est de l’Inde et du sud de la Chine. On en tire des milliers de variétés de thés, qui varient selon le type de culture, le sol, le niveau de fermentation, la façon dont les feuilles sont collectées, préparées et stockées. D’où ces thés dont vous avez sûrement entendu parler : le thé noir, le thé Oolong, le thé vert et le thé blanc.

Comprendre les principales différences entre les types de thés

Le thé noir, il est super-fermenté et a une saveur forte, avec une concentration élevée de caféine.

Thé Oolong : fermentation moyenne, entre le vert et le noir, et sa saveur est également intermédiaire entre les deux styles. Le thé Oolong et le thé noir contiennent une forte concentration de théaflavinines et de théubiguines, qui sont antiallergiques, anti-inflammatoires et anticancéreuses.

Le thé vert : est légèrement fermenté et a un goût plus doux, diurétique et avec une bonne dose d’antioxydants ;

Thé blanc : non fermenté, produit à partir de feuilles jeunes et tendres, contient outre la caféine, des vitamines B, C, K, du manganèse et du potassium.

Et puis il y a les blends, mélanges de thés avec des fruits, des épices ou des fleurs, utilisés pour donner plus de saveur et d’arôme. Ces mélanges sont généralement d’excellentes options pour ceux qui ne sont pas habitués au goût des thés purs.

La meilleure façon de se préparer est de connaître son palais.

Même si vous n’êtes pas un fan des saveurs très amères, vous pouvez très bien l’apprécier si vous faites attention aux conseils de préparation. L’eau très chaude peut brûler les feuilles et rendre la boisson amère. Assurez-vous donc que vos mains peuvent tenir la tasse contenant le liquide. S’il est trop chaud pour vos mains, il n’est pas bon non plus pour la consommation. Essayez également d’équilibrer la température de l’eau avec le temps d’infusion, qui peut varier de 05 à 15 minutes. Faites attention à la recommandation sur l’emballage, car certains fabricants suggèrent le temps.

Indépendamment de tout cela, l’idéal est que vous fassiez des tests et que vous identifiez à quel moment et à quelle température votre palais s’adapte le mieux. Il en va de même pour le sucre ! Il n’y a pas de bon ou de mauvais, sucrer ou non, mais il est important de savoir que, en sucrant, on masque la saveur originale de la boisson. Et, pour conserver la saveur originale, la meilleure chose à faire est de le conserver dans une boîte propre, sans avoir été utilisé précédemment avec un autre produit pour qu’il n’ait pas de “goût” et de le garder à l’abri de l’humidité et du soleil. Maintenant que vous connaissez la différence, l’important est de consommer ! Plus vous buvez, plus vous identifiez les caractéristiques de chaque type et trouvez ainsi les saveurs les plus agréables à votre palais.