Le thème des “énergies renouvelables” fait l’objet de nombreuses controverses. Pour les opposants, l’énergie éolienne, le biogaz et les centrales photovoltaïques engendrent des coûts insupportables, voire des risques sanitaires. Les promoteurs soulignent l’importance de leur part dans le mix électrique pour l’approvisionnement futur en énergie. Les combustibles fossiles tels que le charbon et le gaz ne sont pas disponibles en quantités illimitées, même si, selon une étude, ils ne s’épuiseront que dans 100 ans.

Mythe n° 1 : Les énergies renouvelables augmentent les coûts de l’électricité

Selon des études, les coûts des énergies conventionnelles seraient plus de deux fois plus élevés que ceux des énergies renouvelables si les coûts cachés étaient répercutés sur le prix de l’électricité. Alors que des milliards d’euros par an sont injectés dans l’expansion des énergies renouvelables telles que le vent, l’eau et le soleil via la taxe, les coûts supplémentaires cachés pour les sources d’énergie conventionnelles. Cela inclut les subventions gouvernementales et les avantages financiers pour les énergies conventionnelles ainsi que les coûts externes, par lesquels la société paie pour les dommages environnementaux ou le stockage définitif des déchets nucléaires. Selon les calculs, le prélèvement sur les énergies conventionnelles augmentera même légèrement, tandis que le prélèvement de la taxe diminuera. Il est, donc, intéressant pour les particuliers de passer aux énergies renouvelables et d’utiliser eux-mêmes l’électricité qu’ils produisent.

Mythe n° 2 : Les énergies renouvelables ne sont pas fiables

Le fait que les énergies renouvelables reposent sur des phénomènes naturels volatils tels que le vent et le soleil fait douter de la constance de l’approvisionnement énergétique. Cependant, il existe des moyens de compenser cela et de combiner différentes énergies. De cette manière, et grâce aux technologies de stockage, il est possible de garantir un approvisionnement continu. Une étude a montré qu’un approvisionnement continu en énergies 100 % renouvelables est possible en combinant des centrales solaires et éoliennes avec des systèmes de stockage, des installations de biogaz et des consommateurs flexibles.

Mythe n° 3 : Les énergies renouvelables nuisent à la santé des citoyens

En particulier dans le cas des éoliennes, on craint que la chute de glace ne nuise aux résidents voisins. Les nouvelles éoliennes disposent d’une technologie permettant d’éviter la projection de glace. Les pales de rotor chauffées empêchent la formation de glace dès le début, et le fonctionnement peut, également, être temporairement suspendu.

En outre, de nombreuses éoliennes sont dotées d’un système automatique qui permet de réduire leur fonctionnement en cas d’augmentation des émissions sonores. Il en va de même pour le papillotement ; s’il dépasse un niveau donné, les turbines s’arrêtent temporairement.